Illustration (okmarian / Pixabay / ImmoPotam).

Royaume-Uni : les prix battent des records

Entre décembre 2020 et décembre 2021, il faut dépenser en moyenne 10,4% en plus pour accéder à la propriété au Royaume-Uni. Comme en France, nos voisins britanniques doivent passer plus de temps dans leurs logements et recherchent aussi des surfaces plus généreuses avec de la verdure…

Au Royaume-Uni, les prix des maisons ont connu leurs plus fortes hausses depuis 2006. Selon la banque Nationwide, il faut désormais dépenser 254.822 livres en moyenne pour accéder à la propriété, soit 303.921 euros. Concrètement, en un an, cette hausse moyenne représente 28.625 euros dans les finances des ménages britanniques qui se retrouvent en télétravail et qui souhaitent des volumes supplémentaires et/ou des espaces extérieurs. Si la pandémie mondiale, un Brexit et des taux d’intérêts au plus bas peuvent là aussi expliquer en partie un engouement certain pour l’immobilier au Royaume-Uni, il convient de noter que le gouvernement de Boris Johnson a réduit l’équivalent des frais de notaire en France (“stamp duty” ou droit de timbre), offrant aux ménages une opportunité non négligeable pour accélérer une transaction immobilière.

Il semble probable que le marché du logement ralentira l’année prochaine car la fin des droits de timbre a encouragé de nombreuses personnes à anticiper l’achat de leur maison afin d’éviter des taxes supplémentaires“, remarque Robert Gardner, économiste en chef pour Nationwide. Entre une pandémie, un Brexit et des frais d’enregistrements allégés, les experts économiques britanniques remarquent que les prix de l’immobilier ont très nettement augmenté en deux hivers (+16%)…

CAFPI, courtier en prêt immobilier et rachat de crédits

ImmoPotam collecte ses données et délivre une analyse auprès des sources qu'il considère les plus sûres. Toutefois, l'utilisateur reste le seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ce contenu n'a aucune valeur contractuelle et ne constitue en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité d'ImmoPotam ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun. Ainsi, l'utilisateur devra tenir ImmoPotam, ses annonceurs et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation.

Tout achat et investissement comportent des risques pour l'utilisateur susceptibles de remettre en cause l'équilibre économique de son opération (mensualités, conditions d'assurance, vacance du bien, variation du loyer, impayés, revente, frais de gestion, charges de copropriété, changement de la fiscalité, risque de perte en capital lors de la revente…). L'utilisateur doit apprécier ses engagements tout en mesurant les risques fiscaux, financiers et juridiques au regard de sa situation financière et patrimoniale. Le non-respect des engagements ayant bénéficiés d'une aide (PTZ, TVA réduite, Pinel…) et/ou d'une subvention (Action Logement, 1% logement…) entraîne(nt) la perte du bénéfice des incitations fiscales et peu(ven)t être récupérables.

Les performances passées ne préjugent pas des performances futures.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.