Illustration (edmondlafoto / Pixabay / ImmoPotam).

Paris (75) : toujours vers une réouverture de Notre-Dame pour 2024

Trois ans après le dramatique incendie survenu à Notre-Dame de Paris, les travaux semblent avancer dans les délais et le général Jean-Louis Georgelin espère toujours rouvrir la cathédrale au culte et aux visites en 2024. Avant l’incendie, la cathédrale recevait près de 12 millions de visiteurs chaque année.

Dévastée par un terrible incendie entre le 15 et le 16 avril 2019, Notre-Dame de Paris est plus que jamais en chantier : après une phase de consolidation et de sécurisation à la fin de l’été dernier, la cathédrale est désormais dans une phase de reconstruction. Si le dépoussiérage et le nettoyage intérieurs des voûtes, des murs et du sol ont permis de redonner à la pierre sa blancheur d’origine, l’extraction des pierres doit permettre de reconstruire les voûtes détruites ou endommagées. D’autres étapes majeures vont bientôt commencer à se dessiner telles que la reconstruction de la célèbre flèche imaginée par Viollet-Le-Duc (avec la mise en place d’un immense échafaudage de 100m de haut et la récolte de mille chênes), puis le chantier pourra s’organiser autour de la charpente médiévale de la nef et du chœur. Parallèlement, d’autres travaux se poursuivent autour de la cathédrale avec la restauration de divers éléments (grand orgue, statues, tableaux, vitraux…) dans des ateliers spécialisés. Emmanuel Macron, en qualité de président d’une République laïque, s’est rendu sur le chantier pour suivre l’avancée des travaux.

Il était venu déjà l’année dernière, le 15 avril, visiter la cathédrale. Il est revenu cette année pour constater l’état des travaux, ce que nous faisons, et je crois pouvoir dire a été impressionné. Mais il a pris conscience et note de tout le travail qui a été fait en un an et qui lui permet d’être confiant dans le fait, comme il l’a demandé, que la cathédrale sera rendue au culte et à la visite en 2024“, raconte le général Jean-Louis Georgelin, le président de l’établissement public chargé de la conservation et de la restauration de Notre-Dame de Paris, lors de son passage à l’antenne d’Europe 1 ce samedi matin. Par ailleurs, si les travaux avancent convenablement et que les 830 millions d’euros de dons collectés semblent suffisants, la mairie de Paris entend percevoir 25,4 millions d’euros de taxes, au titre de l’occupation de la voie publique nécessaire à l’installation du chantier aux abords de Notre-Dame…

CAFPI, courtier en prêt immobilier et rachat de crédits

ImmoPotam collecte ses données et délivre une analyse auprès des sources qu'il considère les plus sûres. Toutefois, l'utilisateur reste le seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ce contenu n'a aucune valeur contractuelle et ne constitue en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité d'ImmoPotam ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun. Ainsi, l'utilisateur devra tenir ImmoPotam, ses annonceurs et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation.

Tout achat et investissement comportent des risques pour l'utilisateur susceptibles de remettre en cause l'équilibre économique de son opération (mensualités, conditions d'assurance, vacance du bien, variation du loyer, impayés, revente, frais de gestion, charges de copropriété, changement de la fiscalité, risque de perte en capital lors de la revente…). L'utilisateur doit apprécier ses engagements tout en mesurant les risques fiscaux, financiers et juridiques au regard de sa situation financière et patrimoniale. Le non-respect des engagements ayant bénéficiés d'une aide (PTZ, TVA réduite, Pinel…) et/ou d'une subvention (Action Logement, 1% logement…) entraîne(nt) la perte du bénéfice des incitations fiscales et peu(ven)t être récupérables.

Les performances passées ne préjugent pas des performances futures.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.