Illustration (David Henry / Pexels / ImmoPotam).

Paris (75) : la mairie souhaite taxer le chantier de Notre-Dame

Si le chantier de rénovation de Notre-Dame de Paris avance, la mairie de Paris, endettée à plus de sept milliards d’euros, entend réclamer une redevance pour l’occupation de l’espace public autour de la cathédrale. Si le droit est du côté de la municipalité, la morale est un peu plus discutable…

25,4 millions d’euros, soit 3,4 millions d’euros par an : voilà ce qu’exigerait la mairie de Paris en taxes pour l’installation du chantier aux abords de Notre-Dame. Du côté de l’établissement public chargé des travaux, cette requête est difficile à accepter, d’autant plus que le chantier existe à travers des dons (842,8M€), qu’ils n’ont pas nécessairement vocation à financer un impôt et qu’une exonération serait une façon de participer au financement de la rénovation. Pour le général Jean-Louis Georgelin, responsable du chantier, on regrette même que cette demande d’exonération soit restée sans réponse tandis que des parlementaires s’étonnent que la maire Anne Hidalgo ne réponde pas aux invitations pour constater l’avancée des travaux (dont l’achèvement est espéré juste avant les Jeux Olympiques de Paris 2024).

C’est le droit commun“, estime de son côté Emmanuel Grégoire, premier adjoint à la mairie de Paris en charge de l’Urbanisme et de l’Architecture, aux journalistes du Parisien. En attendant, Anne Hidalgo, aussi candidate à la présidentielle 2022 (Parti Socialiste), sera au générique de Notre-Dame brûle, le prochain film de Jean-Jacques Annaud, dans toutes les bonnes salles le 16 mars prochain…

CAFPI, courtier en prêt immobilier et rachat de crédits

ImmoPotam collecte ses données et délivre une analyse auprès des sources qu'il considère les plus sûres. Toutefois, l'utilisateur reste le seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ce contenu n'a aucune valeur contractuelle et ne constitue en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité d'ImmoPotam ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun. Ainsi, l'utilisateur devra tenir ImmoPotam, ses annonceurs et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation.

Tout achat et investissement comportent des risques pour l'utilisateur susceptibles de remettre en cause l'équilibre économique de son opération (mensualités, conditions d'assurance, vacance du bien, variation du loyer, impayés, revente, frais de gestion, charges de copropriété, changement de la fiscalité, risque de perte en capital lors de la revente…). L'utilisateur doit apprécier ses engagements tout en mesurant les risques fiscaux, financiers et juridiques au regard de sa situation financière et patrimoniale. Le non-respect des engagements ayant bénéficiés d'une aide (PTZ, TVA réduite, Pinel…) et/ou d'une subvention (Action Logement, 1% logement…) entraîne(nt) la perte du bénéfice des incitations fiscales et peu(ven)t être récupérables.

Les performances passées ne préjugent pas des performances futures.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.