Illustration (DR / Eric Zemmour 2022).

Logement : le programme d’Eric Zemmour (Reconquête)

Pour Eric Zemmour (Reconquête), le logement occupe une place non négligeable dans son programme et apporte une vision aussi bien sur la question du logement sociale que sur celle favorisant l’accès à la propriété.

Eric Zemmour (Reconquête), candidat à l’élection présidentielle 2022, a préparé son programme autour de 34 points, avec un volet spécialement dédié à la question du logement. S’il est élu président de la République, Eric Zemmour souhaite clairement mettre en place une politique du logement en faveur des Français où il remettra le logement social au service des plus modestes (en leur réservant l’attribution de logements sociaux, en favorisant la mobilité dans le parc social en mettant fin au droit acquis au bail et en réexaminant la situation des locataires tous les cinq ans, en favorisant l’accession sociale à la propriété où les offices HLM seront obligés de vendre leur patrimoine dans les villes qui comptent plus d’un tiers de logements sociaux…), il interrompra la gestion absurde du logement social (en abrogeant la loi SRU, en mettant fin au financement de logements sociaux dans les villes qui en comptent plus d’un tiers, en supprimant la loi DALO qui contribue à instaurer une préférence de fait pour les immigrés, en mettant fin au gaspillage de la politique de la ville en réorientant les crédits alloués en faveur du monde rural, en menant une politique ferme d’exclusion du logement social pour les personnes condamnées par la justice…), il favorisera l’accès à la propriété (en permettant à davantage de ménages d’obtenir un prêt bancaire pour l’acquisition d’un logement tout en obligeant les banques à assouplir leurs conditions d’obtentions des crédits immobiliers, en favorisant l’achat d’une résidence principale grâce à la suppression des droits de mutations pour les primo-accédants dans une limite de 250.000 euros de la valeur du bien, en permettant la déduction de l’impôt sur le revenu des intérêts d’emprunts liés à l’acquisition d’une résidence principale pour les primo-accédants et à hauteur de 50% pendant 5 ans…), il mettra fin au matraquage fiscal des propriétaires (en relançant l’accession à la propriété et en favorisant la fluidité du marché immobilier grâce à une exonération totale d’impôts et prélèvements sociaux sur la plus-value au bout de 15 ans de détente du bien, en empêchant les propriétaires d’être pénalisés par la hausse des prix de l’immobilier, en défendant le droit de propriété où les squatteurs sont expulsés en moins de 72 heures par le recours obligatoire de la force publique…) et il favorisera la construction de logements neufs (en relançant la construction de logements avec la fin d’une inflation des normes, en créant une procédure unique pour toutes les grandes opérations d’aménagements et de constructions, en renforçant les sanctions pour les recours abusifs qui entraveraient la construction de nouveaux logements ou qui empêcheraient la transformation de bureaux en logements…).

Je veux également une France de propriétaires : les Français qui travaillent méritent de devenir propriétaires, car c’est une des conditions majeures de l’ascension sociale pour un grand nombre de familles. Il est également essentiel que les Français ayant travaillé toute leur vie puissent transmettre aisément le fruit de leurs efforts à leurs descendants sans que l’Etat ne les ponctionne“, annonce Eric Zemmour, candidat à la prochaine élection présidentielle 2022 pour le parti Reconquête, dans son programme de campagne. De même, s’il est élu, il entend aussi supprimer les dispositifs qui attirent l’immigration (aides au logement notamment) et allouer une partie des fonds du Livret A en investissant dans les entreprises stratégiques françaises plutôt que dans le logement social.

La question du logement par Eric Zemmour (Reconquête)

CAFPI, courtier en prêt immobilier et rachat de crédits

ImmoPotam collecte ses données et délivre une analyse auprès des sources qu'il considère les plus sûres. Toutefois, l'utilisateur reste le seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ce contenu n'a aucune valeur contractuelle et ne constitue en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité d'ImmoPotam ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun. Ainsi, l'utilisateur devra tenir ImmoPotam, ses annonceurs et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation.

Tout achat et investissement comportent des risques pour l'utilisateur susceptibles de remettre en cause l'équilibre économique de son opération (mensualités, conditions d'assurance, vacance du bien, variation du loyer, impayés, revente, frais de gestion, charges de copropriété, changement de la fiscalité, risque de perte en capital lors de la revente…). L'utilisateur doit apprécier ses engagements tout en mesurant les risques fiscaux, financiers et juridiques au regard de sa situation financière et patrimoniale. Le non-respect des engagements ayant bénéficiés d'une aide (PTZ, TVA réduite, Pinel…) et/ou d'une subvention (Action Logement, 1% logement…) entraîne(nt) la perte du bénéfice des incitations fiscales et peu(ven)t être récupérables.

Les performances passées ne préjugent pas des performances futures.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.