Illustration (dnovac / Pixabay / ImmoPotam).

Paris VIIe (75) : Bettencourt Jr s’offre un duplex hors-normes

Jean-Victor Meyers, qui siège au conseil d’administration de L’Oréal, a acheté en début d’année un duplex de quelques 800m² offrant une belle vue plongeante sur la Seine. Il aura pour voisins la famille D’Ornano, actionnaires de Sisley, un autre géant des cosmétiques de luxe.

Selon Challenges, Jean-Victor Meyers, le fils aîné de Françoise Bettencourt-Meyers, vient de réaliser l’une des plus belles transactions immobilières de ce début d’année (loin derrière l’hôtel particulier acheté par Xavier Niel). A bientôt 36 ans, il vient d’acquérir un prestigieux duplex de presque 800m², le long du quai d’Orsay (Paris VIIe). Le grand salon, la salle à manger, et le bureau / bibliothèque bénéficient d’une jolie vue plongeante sur la Seine. Affiché à 25 millions d’euros, cet appartement d’exception était la propriété d’un homme d’affaires syrien et aurait été vendu pour un peu moins de 20 millions d’euros. Dans cette immeuble hors-norme, où les copropriétaires sont cooptés, Jean-Victor Meyers pourra croiser dans les parties communes la famille D’Ornano (propriétaire des cosmétiques Sisley), le milliardaire brésilien Antônio-Luiz Seabra (fondateur de Natura) et un cousin du roi du Maroc notamment.

Né en 1986, Jean-Victor Meyers est l’arrière-petit-fils d’Eugène Schueller, le fondateur de L’Oréal, et le fils aîné de Françoise Bettencourt-Meyers. Fille unique de Liliane et André Bettencourt, elle a hérité du numéro un mondial de l’industrie cosmétique et est devenue la femme la plus riche de la planète pour la deuxième année consécutive (Forbes), figurant régulièrement parmi les plus grosses fortunes françaises avec un patrimoine estimé à 174,8 milliards de dollars (161,3MM€).

ImmoPotam collecte ses données et délivre une analyse auprès des sources qu'il considère les plus sûres. Toutefois, l'utilisateur reste le seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ce contenu n'a aucune valeur contractuelle et ne constitue en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité d'ImmoPotam ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun. Ainsi, l'utilisateur devra tenir ImmoPotam, ses annonceurs et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation.

Tout achat et investissement comportent des risques pour l'utilisateur susceptibles de remettre en cause l'équilibre économique de son opération (mensualités, conditions d'assurance, vacance du bien, variation du loyer, impayés, revente, frais de gestion, charges de copropriété, changement de la fiscalité, risque de perte en capital lors de la revente…). L'utilisateur doit apprécier ses engagements tout en mesurant les risques fiscaux, financiers et juridiques au regard de sa situation financière et patrimoniale. Le non-respect des engagements ayant bénéficiés d'une aide (PTZ, TVA réduite, Pinel…) et/ou d'une subvention (Action Logement, 1% logement…) entraîne(nt) la perte du bénéfice des incitations fiscales et peu(ven)t être récupérables.

Les performances passées ne préjugent pas des performances futures.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.