Illustration (edmondlafoto / Pixabay / ImmoPotam).

Paris (75) : Xavier Niel s’offre un hôtel particulier à 199M€

Si l’hôtel de Soyecourt ou le palais de Montmorency étaient jusqu’alors les demeures les plus chères de la capitale (100M€), Xavier Niel vient de pulvériser les records en acquérant l’hôtel Lambert pour presque 200 millions d’euros.

L’hôtel Lambert, situé sur le flan Nord-Est de l’île Saint-Louis (Paris IVe), vient d’être racheté par Xavier Niel pour 226 millions de dollars (199M€) selon Bloomberg. L’hôtel particulier, qui était jusqu’alors la propriété du prince Abdullah Bin-Khalifa-Al-Thani, ancien premier ministre qatari (1996-2007) et membre de la famille régnante, a été construit par l’architecte Louis Le Vau au cours du XVIIe siècle et est classé aux Monuments Historiques depuis 1862. Ravagée par les flammes en 2013, cette demeure d’exception, de quelques 4.000m², avait bénéficié d’un chantier pharaonique de 45 millions d’euros pour la rénover.

L’hôtel Lambert est d’abord un lieu chargé d’histoires puisqu’il a été la propriété de la marquise du Châtelet, de la famille Czartoryski (homme d’Etat polonais) et de la famille Rothschild notamment. Des architectes et des artistes de renom ont contribué au fil des siècles à rénover les différentes pièces puisqu’on pouvait retrouver des interventions d’Eugène Viollet-le-Duc et d’Eugène Delacroix entre autres. De nombreux notables ont pu déambuler entre ces murs à l’image de Voltaire, Marivaux, Montesquieu, Buffon, Jean-Jacques Rousseau, Alphonse De Lamartine, Frédéric Chopin, George Sand, Honoré De Balzac, Hector Berlioz… Selon un proche du dossier, Xavier Niel n’aurait pas l’intention d’y élire domicile et prévoirait d’y installer une fondation culturelle.

ImmoPotam collecte ses données et délivre une analyse auprès des sources qu'il considère les plus sûres. Toutefois, l'utilisateur reste le seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ce contenu n'a aucune valeur contractuelle et ne constitue en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité d'ImmoPotam ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun. Ainsi, l'utilisateur devra tenir ImmoPotam, ses annonceurs et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation.

Tout achat et investissement comportent des risques pour l'utilisateur susceptibles de remettre en cause l'équilibre économique de son opération (mensualités, conditions d'assurance, vacance du bien, variation du loyer, impayés, revente, frais de gestion, charges de copropriété, changement de la fiscalité, risque de perte en capital lors de la revente…). L'utilisateur doit apprécier ses engagements tout en mesurant les risques fiscaux, financiers et juridiques au regard de sa situation financière et patrimoniale. Le non-respect des engagements ayant bénéficiés d'une aide (PTZ, TVA réduite, Pinel…) et/ou d'une subvention (Action Logement, 1% logement…) entraîne(nt) la perte du bénéfice des incitations fiscales et peu(ven)t être récupérables.

Les performances passées ne préjugent pas des performances futures.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.