Illustration (NC / Pixabay / ImmoPotam).

Strasbourg (67) : sans autorisation, l’autoroute A355 est en service

Inaugurée en décembre dernier par Jean Castex, le contournement autoroutier de Strasbourg fait débat, la faute à ces quelques 450 hectares classés et reconnus pour leurs qualités agronomiques qui ont été grignotés sans bénéficier d’une autorisation de l’Etat en bonne et due forme.

La nouvelle autoroute A355, qui contourne Strasbourg (Bas-Rhin) par l’Ouest grâce à un tronçon de 24 kilomètres, divise toujours autant la population locale. Si ce projet avait été envisagé depuis 1973, il a toujours dû affronter une défiance : les opposants, qui reprochaient de sacrifier des terres cultivables et des zones humides, ont pu s’appuyer sur l’Autorité Environnementale à travers des avis défavorables. Malgré ces éléments, la préfecture du Bas-Rhin avait fait le choix d’accorder en 2018 une autorisation à ARCOS (filiale du groupe Vinci) pour construire ce tronçon d’autoroute (à 359M€ d’investissements) et délivrer une concession jusqu’en 2070. Si cette autorisation a immédiatement été contestée par les associations environnementales, le tribunal administratif avait beau constater des insuffisances concernant l’impact de l’autoroute sur la santé, la pollution et l’évolution du trafic, elle n’a pas annulé l’autorisation et a simplement imposé à ARCOS de retravailler son dossier pour que la préfecture puisse apporter un arrêté complémentaire.

Je préfère dire d’abord mes vives félicitations à tous celles et ceux qui ne se sont pas découragés, à tous celles et ceux qui ont contribué à un titre ou à un autre, à cette formidable aventure, et donc à son aboutissement. […] Je voudrais aussi me réjouir de ce que ce grand contournement, je le sais, constitue en Alsace un projet emblématique, un projet structurant, même si, mais c’est généralement le cas de ces opérations, il n’a pas toujours été consensuel“, avait admis Jean Castex, le chef du gouvernement, lors de l’inauguration de la A355 en décembre dernier. Si l’autoroute a pu être inaugurée, ce n’est pas pour autant que ARCOS a revu sa copie : l’Autorité Environnementale a de nouveau constaté les mêmes manquements, que les recommandations qui avaient été faites en 2018 n’avaient toujours pas été prises en considération. En attendant, malgré des autorisations manquantes et une signalétique approximative incitant les automobilistes à passer par le tronçon payant, ce sont près de 7.000-8.000 véhicules qui utilisent cette A355 contre plus de 170.000 véhicules pour le parcours historique. Néanmoins, le seul bienfait de ce nouvel axe autoroutier concerne les poids lourds qui ont l’interdiction de traverser la ville et qui n’ont plus d’autre choix que d’utiliser cet itinéraire tarifé.

CAFPI, courtier en prêt immobilier et rachat de crédits

ImmoPotam collecte ses données et délivre une analyse auprès des sources qu'il considère les plus sûres. Toutefois, l'utilisateur reste le seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ce contenu n'a aucune valeur contractuelle et ne constitue en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité d'ImmoPotam ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun. Ainsi, l'utilisateur devra tenir ImmoPotam, ses annonceurs et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation.

Tout achat et investissement comportent des risques pour l'utilisateur susceptibles de remettre en cause l'équilibre économique de son opération (mensualités, conditions d'assurance, vacance du bien, variation du loyer, impayés, revente, frais de gestion, charges de copropriété, changement de la fiscalité, risque de perte en capital lors de la revente…). L'utilisateur doit apprécier ses engagements tout en mesurant les risques fiscaux, financiers et juridiques au regard de sa situation financière et patrimoniale. Le non-respect des engagements ayant bénéficiés d'une aide (PTZ, TVA réduite, Pinel…) et/ou d'une subvention (Action Logement, 1% logement…) entraîne(nt) la perte du bénéfice des incitations fiscales et peu(ven)t être récupérables.

Les performances passées ne préjugent pas des performances futures.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.