Illustration (Philippe Grangeaud / Parti Socialiste / Flickr).

Présidentielle 2022 : les mesures d’Anne Hidalgo autour du logement

Anne Hidalgo, candidate à l’élection présidentielle sous le pavillon socialiste (PS), a présenté cette semaine son programme de campagne et les mesures qu’elle espère mettre en place en faveur du logement.

Cette semaine, Anne Hidalgo a présenté ses soixante-dix propositions pour la France et le point n°42 concerne le logement. L’actuelle maire de Paris (Parti Socialiste) souhaite permettre à chacun de bien se loger à un prix abordable. Pour cela, elle entend favoriser la construction de logements sociaux avec un objectif ambitieux de 150.000 nouvelles réalisations chaque année, généraliser l’encadrement des loyers sur l’ensemble des territoires en fortes tensions (sujet qu’elle connaît à Paris), inciter les maires à libérer du foncier pour permettre de nouvelles constructions, sanctionner les élus locaux qui ne respecteraient pas leurs parts de logements sociaux dans leurs communes et mettre en place un “bouclier logement” qui devra aider les ménages qui consacrent plus d’un tiers de leurs revenus pour se loger à travers une allocation sous condition de ressources.

Pour favoriser l’accès au logement et faire en sorte que les loyers pèsent moins sur le budget des familles, nous agirons sur tous les leviers, en partenariat entre l’Etat et les collectivités locales : relance de la construction de logements sociaux, qui sera portée à 150.000 logements par an, dont un tiers de logements très sociaux ; généralisation de l’encadrement des loyers dans toutes les zones tendues ; incitation aux maires bâtisseurs et sanctions applicables pour ceux qui ne respectent pas l’obligation de 25% de logements sociaux à 2025 (loi SRU). Pour lutter contre la spéculation et favoriser l’accession à la propriété, j’encouragerai la création de foncières publiques associant la Caisse des Dépôts dans tous les territoires. Enfin, aucun ménage ne devra être contraint de dépenser plus du tiers de ses revenus pour se loger. Ce bouclier logement prendra la forme d’une allocation logement complémentaire, sous condition de ressources, pour ceux qui seraient au-delà de ce seuil malgré les efforts sur les loyers et la construction“, promet Anne Hidalgo, candidate à la présidentielle 2022 (Parti Socialiste), dans son programme de campagne dévoilé cette semaine. Emmanuelle Cosse (EELV), ancienne ministre du Logement sous la présidence de François Hollande (PS), a déjà tiré la sonnette d’alarme face à la carence de logements sociaux et la hausse des prix dans le parc privé.

CAFPI, courtier en prêt immobilier et rachat de crédits

ImmoPotam collecte ses données et délivre une analyse auprès des sources qu'il considère les plus sûres. Toutefois, l'utilisateur reste le seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ce contenu n'a aucune valeur contractuelle et ne constitue en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité d'ImmoPotam ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun. Ainsi, l'utilisateur devra tenir ImmoPotam, ses annonceurs et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation.

Tout achat et investissement comportent des risques pour l'utilisateur susceptibles de remettre en cause l'équilibre économique de son opération (mensualités, conditions d'assurance, vacance du bien, variation du loyer, impayés, revente, frais de gestion, charges de copropriété, changement de la fiscalité, risque de perte en capital lors de la revente…). L'utilisateur doit apprécier ses engagements tout en mesurant les risques fiscaux, financiers et juridiques au regard de sa situation financière et patrimoniale. Le non-respect des engagements ayant bénéficiés d'une aide (PTZ, TVA réduite, Pinel…) et/ou d'une subvention (Action Logement, 1% logement…) entraîne(nt) la perte du bénéfice des incitations fiscales et peu(ven)t être récupérables.

Les performances passées ne préjugent pas des performances futures.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.