Illustration (Gary Ruiz / Unsplash).

Paris (75) : le PSG mandate un intermédiaire pour son futur stade

Désireux de disposer d’une enceinte sportive à la hauteur de ses ambitions, le Paris Saint-Germain a mandaté une société pour lui permettre de trouver le futur terrain capable de supporter la construction de son nouveau stade. Pour le PSG, si la priorité reste le Parc des Princes, d’autres pistes sont à l’étude…

Le Paris Saint-Germain, qui rêve de devenir propriétaire de son Parc des Princes (Paris XVIe), a conscience que la mairie de Paris n’est pas ouverte à l’idée de vendre l’enceinte, malgré une offre de 40 millions d’euros qui a été froidement rejetée. Face à cette situation tendue entre le club phare de la capitale et les équipes d’Anne Hidalgo, le PSG n’abandonne pas son rêve de disposer d’une arène pouvant accueillir plus de 60.000 spectateurs et sait que le Parc des Princes pourrait pleinement satisfaire son ambition. S’il a un temps envisagé de moderniser et d’agrandir l’enceinte de la Porte de Saint-Cloud, les Rouge & Bleu ne le feront qu’à la seule condition d’en être propriétaire. L’actionnaire qatari n’est absolument pas disposé à financer ces travaux sans la moindre contrepartie alors qu’Anne Hidalgo (Parti Socialiste) n’a pas du tout l’intention de brader le patrimoine des Parisiens.

Voyant que le dossier n’est pas certain d’aboutir à un dénouement favorable, le PSG a mandaté une société pour l’accompagner dans ses démarches et trouver un site capable d’accueillir la construction d’un nouveau stade. Selon le quotidien L’Equipe, il s’agirait de Legends, une entreprise qui a déjà travaillé avec d’autres grandes marques sportives, aussi bien dans le football (Liverpool, Manchester City, Real Madrid, Tottenham…) qu’avec des franchises de NFL (les Dallas Cowboys, les New York Giants ou les Las Vegas Raiders). Les Parisiens disposent d’un budget de 500 millions d’euros, soit pour racheter et moderniser le Parc des Princes à leur guise, soit pour construire un nouveau stade ailleurs. Brièvement envisagé, jouer au Stade de France (Seine-Saint-Denis) n’est clairement plus sur la feuille de route des Parisiens. La mairie de Paris doit se rapprocher prochainement de la direction du PSG pour renouer le dialogue et tenter de trouver une solution.

CAFPI, courtier en prêt immobilier et rachat de crédits

ImmoPotam collecte ses données et délivre une analyse auprès des sources qu'il considère les plus sûres. Toutefois, l'utilisateur reste le seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ce contenu n'a aucune valeur contractuelle et ne constitue en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité d'ImmoPotam ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun. Ainsi, l'utilisateur devra tenir ImmoPotam, ses annonceurs et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation.

Tout achat et investissement comportent des risques pour l'utilisateur susceptibles de remettre en cause l'équilibre économique de son opération (mensualités, conditions d'assurance, vacance du bien, variation du loyer, impayés, revente, frais de gestion, charges de copropriété, changement de la fiscalité, risque de perte en capital lors de la revente…). L'utilisateur doit apprécier ses engagements tout en mesurant les risques fiscaux, financiers et juridiques au regard de sa situation financière et patrimoniale. Le non-respect des engagements ayant bénéficiés d'une aide (PTZ, TVA réduite, Pinel…) et/ou d'une subvention (Action Logement, 1% logement…) entraîne(nt) la perte du bénéfice des incitations fiscales et peu(ven)t être récupérables.

Les performances passées ne préjugent pas des performances futures.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.