Illustration (jeanlouisservais / Pixabay / ImmoPotam).

Ile-de-France : un volume de ventes en fortes baisses (janvier 2022)

Entre novembre 2021 et janvier 2022, Les Notaires du Grand Paris ont constaté une baisse de l’activité sur le marché de l’ancien, avec un volume de vente réduit de 14%.

Après une période faste, le volume de ventes en Ile-de-France est un peu moins dynamique. Les Notaires du Grand Paris ont observé 38.160 ventes de logements anciens en Ile-de-France de novembre 2021 à janvier 2022, avec une nette baisse en un an sur la même période (-14%). Si les maisons individuelles avaient pu connaître un fort engouement ces derniers mois, elles marquent un véritable temps d’arrêt (-20% en un an) sans toutefois inquiéter le marché qui reste sur des standards très élevés.

Les volumes de ventes sont encore supérieurs de 5% à la moyenne des ventes des dix dernières années pour cette période, avec des évolutions similaires pour les appartements (+5%) et les maisons (+4%). Ce tassement de l’activité, qui se prolonge, présente des nuances selon les secteurs géographiques et les segments de marché“, constatent Les Notaires du Grand Paris dans leur étude mensuelle. A noter qu’après un engouement exceptionnel et atypique, l’activité retrouve un niveau proche des moyennes des dix dernières années.

ImmoPotam collecte ses données et délivre une analyse auprès des sources qu'il considère les plus sûres. Toutefois, l'utilisateur reste le seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ce contenu n'a aucune valeur contractuelle et ne constitue en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité d'ImmoPotam ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun. Ainsi, l'utilisateur devra tenir ImmoPotam, ses annonceurs et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation.

Tout achat et investissement comportent des risques pour l'utilisateur susceptibles de remettre en cause l'équilibre économique de son opération (mensualités, conditions d'assurance, vacance du bien, variation du loyer, impayés, revente, frais de gestion, charges de copropriété, changement de la fiscalité, risque de perte en capital lors de la revente…). L'utilisateur doit apprécier ses engagements tout en mesurant les risques fiscaux, financiers et juridiques au regard de sa situation financière et patrimoniale. Le non-respect des engagements ayant bénéficiés d'une aide (PTZ, TVA réduite, Pinel…) et/ou d'une subvention (Action Logement, 1% logement…) entraîne(nt) la perte du bénéfice des incitations fiscales et peu(ven)t être récupérables.

Les performances passées ne préjugent pas des performances futures.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.