Illustration (gosiak1980 / Pixabay / ImmoPotam).

DPE : des passoires thermiques plus nombreuses et moins chères

En 2021, le nombre de passoires thermiques mises en vente n’a jamais été aussi élevé (+8% en un an) et leurs prix n’ont augmenté que de 2% (contre 5,7% pour les logements les mieux isolés).

Avec la loi Climat & Résilience, si les pires passoires thermiques ne pourront plus être mises en location à partir de 2025 (classe G), 2028 (classe F) et 2034 (classe E), les propriétaires de ces logements ont déjà anticipé une vente plutôt qu’une rénovation. Dans une étude menée conjointement par Meilleurs Agents et Se Loger, il apparaît que le nombre d’annonces immobilières concernant les logements énergivores est passé de 11,4% en 2019 à 14% en 2021. Les appartements les plus énergivores (classés F ou G) ont vu leurs mises en vente augmenter de 8% alors que les mieux isolés n’ont grimpé que de 3,5%. De même, en un an, le nombre d’annonces pour les maisons les plus caloriques a grimpé de 7,4% alors que les maisons les mieux isolées se font plus rares sur le marché (-10,4%).

Par ailleurs, si les prix des passoires thermiques ont malgré tout pu très légèrement augmenter (+0,1% en 2021), cette hausse est beaucoup plus significative pour les logements les mieux isolés (+3,8%), comme cela avait déjà pu être observé l’année dernière par le Conseil Supérieur du Notariat. Au final, Meilleurs Agents et Se Loger remarquent qu’un appartement mal isolé se vendra 13% moins cher qu’un bien classé A ou B et la décote est encore plus significative pour les maisons (-17%). Ces chiffres restent à relativiser puisqu’à Paris, où le nombre d’annonces a bondi de 34,3% pour les passoires thermiques, elles se vendent 1,1% plus chère grâce au charme de l’ancien…

ImmoPotam collecte ses données et délivre une analyse auprès des sources qu'il considère les plus sûres. Toutefois, l'utilisateur reste le seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ce contenu n'a aucune valeur contractuelle et ne constitue en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité d'ImmoPotam ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun. Ainsi, l'utilisateur devra tenir ImmoPotam, ses annonceurs et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation.

Tout achat et investissement comportent des risques pour l'utilisateur susceptibles de remettre en cause l'équilibre économique de son opération (mensualités, conditions d'assurance, vacance du bien, variation du loyer, impayés, revente, frais de gestion, charges de copropriété, changement de la fiscalité, risque de perte en capital lors de la revente…). L'utilisateur doit apprécier ses engagements tout en mesurant les risques fiscaux, financiers et juridiques au regard de sa situation financière et patrimoniale. Le non-respect des engagements ayant bénéficiés d'une aide (PTZ, TVA réduite, Pinel…) et/ou d'une subvention (Action Logement, 1% logement…) entraîne(nt) la perte du bénéfice des incitations fiscales et peu(ven)t être récupérables.

Les performances passées ne préjugent pas des performances futures.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.