Perspective (DR / Jaime Castellanos / AREP).

Paris (75) : un nouveau projet pour la gare du Nord

Après plusieurs années de polémiques et de tergiversations, la gare du Nord (Paris Xe) va pouvoir faire peau neuve. L’agence AREP se chargera de cette modernisation en deux temps, entre 2024 et 2030, avec la bénédiction des élus locaux et des associations.

Depuis de longues années, la modernisation de la gare du Nord (Paris Xe) est régulièrement évoquée mais rien n’a jamais réellement vu le jour, hormis quelques petits travaux de rafraichissements en 2014 qui ne sont pas à la hauteur de la première gare d’Europe (2.200 trains quotidiens et 700.000 visiteurs transportés chaque jour). Depuis 2018, le projet StatioNord, une collaboration entre SNCF Gares & Connexions et Ceetrus (la foncière du groupe Auchan), était à l’étude mais a fini par être abandonné à cause de ses coûts prohibitifs (plus de 1,5 milliard d’euros), de ses retards inconcevables (pas avant 2026), de sa trop grosse ampleur et de la faible place laissée à l’écologie. La première étape de ce nouveau projet, doté d’un budget de 55M€ et sobrement baptisé Horizon 2024, consistera à terminer les travaux pour que la gare du Nord soit enfin plus attractive à l’occasion de la Coupe du Monde de rugby en 2023 et des Jeux Olympiques en 2024. Dans un second temps, avec une échéance prévisionnelle pour 2030, il s’agira de construire une passerelle piétonne et cyclable de 200 mètres de long surplombant les voies ferrées, de moderniser les trois façades de la gare en les ouvrant sur la ville, de créer un nouveau parvis et un nouvel accès en démolissant un immeuble vide (des années 1900) appartenant à la SNCF, d’offrir de nouveaux accès en intégrant des terrasses de café, de faciliter l’accès et la circulation des taxis et VTC dans le sous-sol de la gare, de revégétaliser (pelouses et arbres) certaines zones trop minérales, de créer des parkings pour les deux-roues motorisés, de construire un vaste espace à vélos sécurisé (1.000 places environ) recouvert de panneaux photovoltaïques, de moderniser l’éclairage et la signalétique à l’intérieur de la gare, de fluidifier la circulation des passagers en supprimant plusieurs kiosques pour libérer de l’espace, de prévoir de nouveaux escalators et d’aménager de nouvelles zones d’attente. Contrairement à la modernisation de la gare Montparnasse (Paris XVe), aucune zone commerçante ne sera créée.

Nous sommes entrés dans l’ère de l’architecture post-carbone et post-spectaculaire. Regardez les deux derniers Prix Pritzker, le Burkinabé Diébédo Francis-Kéré et les Français Lacaton & Vassal. Nous sommes très à l’aise avec les projets anti-bling-bling. L’écoconception est dans l’ADN d’AREP“, annonce Raphaël Ménard, le président du directoire d’AREP, lors d’un entretien avec Le Journal Du Dimanche. Emmanuel Grégoire, le premier adjoint en charge de l’Urbanisme à la mairie de Paris, présentera prochainement ce nouveau projet axé autour de la piétonnisation, la végétalisation, l’amélioration des mobilités douces et des transports en commun sur l’espace public notamment. En 2030, la gare du Nord prévoit d’accueillir 900.000 visiteurs tous les jours.

ImmoPotam collecte ses données et délivre une analyse auprès des sources qu'il considère les plus sûres. Toutefois, l'utilisateur reste le seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ce contenu n'a aucune valeur contractuelle et ne constitue en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité d'ImmoPotam ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun. Ainsi, l'utilisateur devra tenir ImmoPotam, ses annonceurs et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation.

Tout achat et investissement comportent des risques pour l'utilisateur susceptibles de remettre en cause l'équilibre économique de son opération (mensualités, conditions d'assurance, vacance du bien, variation du loyer, impayés, revente, frais de gestion, charges de copropriété, changement de la fiscalité, risque de perte en capital lors de la revente…). L'utilisateur doit apprécier ses engagements tout en mesurant les risques fiscaux, financiers et juridiques au regard de sa situation financière et patrimoniale. Le non-respect des engagements ayant bénéficiés d'une aide (PTZ, TVA réduite, Pinel…) et/ou d'une subvention (Action Logement, 1% logement…) entraîne(nt) la perte du bénéfice des incitations fiscales et peu(ven)t être récupérables.

Les performances passées ne préjugent pas des performances futures.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.