Illustration (DEZALB / Pixabay / ImmoPotam).

Chine : l’Etat va indirectement intervenir dans Evergrande

Evergrande, qui doit faire face à d’importantes difficultés financières depuis septembre dernier, va voir le gouvernement chinois s’immiscer indirectement dans ses affaires avec la mise en place d’un comité de pilotage.

Le cas d’Evergrande commence à agacer au plus haut point le gouvernement chinois. Endettée pour près de 260 milliards d’euros, le géant de l’immobilier a annoncé la semaine dernière qu’il ne serait pas en mesure d’honorer ses engagements comptables, bien que la dernière échéance avait été prolongée d’un mois. Pour faire face à ce défaut de paiement, Pékin a immédiatement convoqué Xu Jianyin, le fondateur-milliardaire d’Evergrande, afin de se mettre d’accord pour la mise en place d’un groupe de travail supervisant la gestion des risques de l’entreprise. Cinq responsables d’entreprises publiques siègeront dans ce comité et représenteront ainsi les yeux et les oreilles du gouvernement chinois.

Evergrande, qui emploie directement 200.000 personnes en Chine, est l’un des mastodontes de l’immobilier et la construction, deux secteurs qui représentent plus d’un quart du PIB. Le gouvernement chinois intervient indirectement pour veiller à ce que cette dette soit restructurée, éviter un effet de dominos sur les autres entreprises elles aussi en difficulté et s’assurer qu’un drame social puisse être limité au maximum. Dès lors, de nombreux actifs devraient rapidement être cédés pour retrouver des liquidités et renvoyer un signal un peu plus rassurant à un marché où les prix sont à la baisse malgré la rareté des logements.

CAFPI, courtier en prêt immobilier et rachat de crédits

ImmoPotam collecte ses données et délivre une analyse auprès des sources qu'il considère les plus sûres. Toutefois, l'utilisateur reste le seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ce contenu n'a aucune valeur contractuelle et ne constitue en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité d'ImmoPotam ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun. Ainsi, l'utilisateur devra tenir ImmoPotam, ses annonceurs et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation.

Tout achat et investissement comportent des risques pour l'utilisateur susceptibles de remettre en cause l'équilibre économique de son opération (mensualités, conditions d'assurance, vacance du bien, variation du loyer, impayés, revente, frais de gestion, charges de copropriété, changement de la fiscalité, risque de perte en capital lors de la revente…). L'utilisateur doit apprécier ses engagements tout en mesurant les risques fiscaux, financiers et juridiques au regard de sa situation financière et patrimoniale. Le non-respect des engagements ayant bénéficiés d'une aide (PTZ, TVA réduite, Pinel…) et/ou d'une subvention (Action Logement, 1% logement…) entraîne(nt) la perte du bénéfice des incitations fiscales et peu(ven)t être récupérables.

Les performances passées ne préjugent pas des performances futures.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.