Photographie (DR / The MLS).

Beverly Hills : Adele convoite le manoir de Sylvester Stallone

La chanteuse Adele est sur le point d’acheter pour 58 millions de dollars (51M€) le manoir de Sylvester Stallone situé à Beverly Hills (Californie). La première fois que le bien avait été mis en vente, en janvier 2021, l’acteur américain en réclamait 110 millions de dollars (96,73M€).

Le manoir de Sylvester Stallone, conçu par Richard Landry en 1994 et situé dans l’enclave exclusive de North Beverly Park, est sur le point de trouver preneur après un an de mise en vente. L’acteur, qui incarna John Rambo à l’écran, espérait initialement céder sa résidence principale pour 110 millions de dollars (96,73M€) mais avait dû revoir ses espérances à la baisse en mai dernier pour le présenter à 85 millions de dollars (74,75M€). Faute d’acheteur, Sylvester Stallone a fini par accepter l’offre d’Adele : la chanteuse britannique lui en proposant 58 millions de dollars (51M€). Si la vente va au bout, l’interprète de Skyfall, qui habite déjà à Los Angeles mais qui cherchait plus grand, aura pour voisins d’autres artistes de renom tels que Jon Bon Jovi, Rod Stewart et Howard Stern.

Pourtant, ce manoir de 1.726m² posé sur un terrain de 1,41 hectare, offre un style de vie exceptionnel et une vue panoramique sur Los Angeles (Etats-Unis) depuis toutes les pièces. Derrière des portes privées au bout d’un cul-de-sac et sur une longue allée, cette propriété, répartie sur deux étages, propose une salle de séjour et salle à manger formelle, une salle à manger, une salle familiale, une immense cuisine, un bureau, une salle de projection, une salle de sports, un bar à cigares, un bar personnalisé, six chambres à coucher, neuf salles de bains, une magnifique suite des maîtres et deux suites parentales. A l’extérieur, on retrouve de vastes pelouses, des patios, un putting-green, une piscine à débordements et un spa (avec un sauna et un hammam). Un garage pouvant recevoir huit voitures et un atelier d’artiste complètent ce bien.

ImmoPotam collecte ses données et délivre une analyse auprès des sources qu'il considère les plus sûres. Toutefois, l'utilisateur reste le seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ce contenu n'a aucune valeur contractuelle et ne constitue en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité d'ImmoPotam ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun. Ainsi, l'utilisateur devra tenir ImmoPotam, ses annonceurs et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation.

Tout achat et investissement comportent des risques pour l'utilisateur susceptibles de remettre en cause l'équilibre économique de son opération (mensualités, conditions d'assurance, vacance du bien, variation du loyer, impayés, revente, frais de gestion, charges de copropriété, changement de la fiscalité, risque de perte en capital lors de la revente…). L'utilisateur doit apprécier ses engagements tout en mesurant les risques fiscaux, financiers et juridiques au regard de sa situation financière et patrimoniale. Le non-respect des engagements ayant bénéficiés d'une aide (PTZ, TVA réduite, Pinel…) et/ou d'une subvention (Action Logement, 1% logement…) entraîne(nt) la perte du bénéfice des incitations fiscales et peu(ven)t être récupérables.

Les performances passées ne préjugent pas des performances futures.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.