Illustration (Guilhem Vellut / Flickr).

Nanterre (92) : retour annoncé dans les parties communes des dealers

Après une période d’absence dans l’une des tours Nuages à Nanterre (92), des dealers ont annoncé leur retour en placardant des affiches dans les parties communes. Ils espèrent le respect de leurs “employés” en échange de leur civisme et de leur savoir-vivre.

A Nanterre (Hauts-de-Seine), dans les tours Nuages, des narcotrafiquants avaient dû se faire discrets pendant plusieurs semaines suite à une fusillade survenue dans le quartier en novembre dernier. Mais cet exil est désormais terminé et ils ont eu la “délicatesse” d’informer leurs voisins de leur retour. A travers une lettre partagée dans les parties communes, ils assurent veiller à la propreté des lieux et à limiter tous les désagréments (pas de fumée dans les halls, pas de tapage…) si les habitants les laissent “travailler” sans dérangement en respectant leurs consignes. Les pouvoirs publics, qui remarquent un changement de stratégie de la part des dealers, n’ont pas pour autant l’intention de déserter les lieux : vingt-six kilogrammes de résine de cannabis ont été saisi les trois derniers mois.

Peut-être qu’on change le fusil d’épaule en disant qu’on va peut-être essayer de collaborer ensemble, on va essayer de le proposer explicitement sur les affiches“, estime Mickaël Dequin, le secrétaire départemental adjoint du syndicat Unité SGP 92, auprès de RMC. D’ici 2030, ces tours Nuages, construites par l’architecte Emile Aillaud entre 1973 et 1981, vont connaître un grand changement : onze d’entre elles vont être rénovées (1.078 logements), six seront cédées au secteur privé (Altarea) et une sera détruite (220 logements).

banniere-courtier-cafpi-credit-immobilier-banque-financement-taux-interet-usure-emprunt-credit-remboursement-1-300x250px

ImmoPotam collecte ses données et délivre une analyse auprès des sources qu'il considère les plus sûres. Toutefois, l'utilisateur reste le seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ce contenu n'a aucune valeur contractuelle et ne constitue en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité d'ImmoPotam ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun. Ainsi, l'utilisateur devra tenir ImmoPotam, ses annonceurs et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation.

Tout achat et investissement comportent des risques pour l'utilisateur susceptibles de remettre en cause l'équilibre économique de son opération (mensualités, conditions d'assurance, vacance du bien, variation du loyer, impayés, revente, frais de gestion, charges de copropriété, changement de la fiscalité, risque de perte en capital lors de la revente…). L'utilisateur doit apprécier ses engagements tout en mesurant les risques fiscaux, financiers et juridiques au regard de sa situation financière et patrimoniale. Le non-respect des engagements ayant bénéficiés d'une aide (PTZ, TVA réduite, Pinel…) et/ou d'une subvention (Action Logement, 1% logement…) entraîne(nt) la perte du bénéfice des incitations fiscales et peu(ven)t être récupérables.

Les performances passées ne préjugent pas des performances futures.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.