Illustration (amhnasim / Pixabay / ImmoPotam).

Paris (75) : un appartement à louer en cryptomonnaies

Si la cryptomonnaie se démocratise de plus en plus, un propriétaire a eu l’idée de mettre à la location son appartement parisien où le loyer pourra être réglé en cryptomonnaie. Si la légalité d’une telle annonce est discutable, le buzz est bien réel…

Stéphane Boukris, le président de Excelsior, une entreprise spécialisée dans le métavers, a réussi un coup de communication cette semaine en mettant en location un appartement de 60m² (3P) dont le bail peut être payé en cryptomonnaies. A Paris XVIe, non loin de la Porte de la Muette, ce chef d’entreprise met à la location un appartement entièrement refait à neuf pour un ethereum par mois (soit 2.824€ au moment de l’annonce). S’il reconnaît avoir choisi ce prix pour la viralité de l’annonce, le propriétaire peut vite se retrouver confronté face à deux problématiques : l’évolution du cours (à la hausse comme à la baisse) et la légalité d’une telle annonce alors que l’encadrement des loyers doit s’appliquer à Paris (loi ELAN).

A ma connaissance, rien n’interdit de convenir de fixer le prix du bail et le paiement du loyer en cryptomonnaie. Ni l’article 1728 du Code civil, ni l’article 7 de la loi du 6 juillet 1989 ne prévoient un règlement du loyer en euros“, assure Romain Rossi-Landi, avocat spécialisé en droit immobilier et de la construction, à BFM Immo. Bien évidemment, Stéphane Boukris a d’ores et déjà fait savoir qu’il serait prêt à revoir le prix de son loyer à la baisse pour respecter la législation en vigueur et qu’il veillerait à ce que son bail soit rédigé en bonne et due forme. En un an, le cours de l’ethereum a oscillé entre 1.428€ et 4.223€ avec de très fortes variations.

Découvrez cet appartement payable en cryptomonnaies

ImmoPotam collecte ses données et délivre une analyse auprès des sources qu'il considère les plus sûres. Toutefois, l'utilisateur reste le seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ce contenu n'a aucune valeur contractuelle et ne constitue en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité d'ImmoPotam ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun. Ainsi, l'utilisateur devra tenir ImmoPotam, ses annonceurs et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation.

Tout achat et investissement comportent des risques pour l'utilisateur susceptibles de remettre en cause l'équilibre économique de son opération (mensualités, conditions d'assurance, vacance du bien, variation du loyer, impayés, revente, frais de gestion, charges de copropriété, changement de la fiscalité, risque de perte en capital lors de la revente…). L'utilisateur doit apprécier ses engagements tout en mesurant les risques fiscaux, financiers et juridiques au regard de sa situation financière et patrimoniale. Le non-respect des engagements ayant bénéficiés d'une aide (PTZ, TVA réduite, Pinel…) et/ou d'une subvention (Action Logement, 1% logement…) entraîne(nt) la perte du bénéfice des incitations fiscales et peu(ven)t être récupérables.

Les performances passées ne préjugent pas des performances futures.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.