Illustration (xavierjouan / Pixabay / ImmoPotam).

L’Ile-de-Ré (17), la plus onéreuse du littoral

Dans une étude réalisée par Meilleurs Agents, il apparaît que l’Ile-de-Ré (17) voit son prix au mètre-carré être le plus élevé parmi les cinq plus grandes îles bordant les côtes du littoral métropolitain. Il faut compter 7.490€/m² pour vivre sur cette île de Charente-Maritime, l’équivalent de certaines villes appréciées dans la banlieue parisienne.

Avec le retour du printemps, Meilleurs Agents ont décidé de s’intéresser aux cinq plus grandes îles du littoral métropolitain, à savoir celles de plus de 5.000 habitants. L’Ile-de-Ré (Charente-Maritime) voit son prix moyen à 7.490€/m², devançant Noirmoutier (Vendée) à 4.671€/m², Belle-Ile-en-Mer (Morbihan) à 4.356€/m², Oléron (Charente-Maritime) à 3.566€/m² et la Corse à 3.433€/m². Concrètement, posséder une maison sur l’Ile-de-Ré, Noirmoutier, Belle-Ile-en-Mer ou Oléron est bien moins abordable que vivre à Marseille, la deuxième plus grande ville de France, qui a un prix moyen à 3.450€/m².

On observe un taux de résidences secondaires particulièrement élevé dans ces cinq îles. En effet, à l’exception de la Corse, le taux moyen s’élève à plus de 57%. La Corse quant à elle enregistre le taux de résidences secondaires le plus faible mais non négligeable avec près de quatre logements sur dix alloués aux résidences secondaires. Avec un pouvoir d’achat immobilier de 150.000€, il est possible de s’offrir un bien entre 20 et 44m² dans ces îles, ce qui correspond à un petit studio ou appartement“, précisent Meilleurs Agents dans leur étude. Ils remarquent que la transaction médiane est de 277.000€ pour l’ensemble de ces îles pour une résidence secondaire.

ImmoPotam collecte ses données et délivre une analyse auprès des sources qu'il considère les plus sûres. Toutefois, l'utilisateur reste le seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ce contenu n'a aucune valeur contractuelle et ne constitue en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité d'ImmoPotam ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun. Ainsi, l'utilisateur devra tenir ImmoPotam, ses annonceurs et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation.

Tout achat et investissement comportent des risques pour l'utilisateur susceptibles de remettre en cause l'équilibre économique de son opération (mensualités, conditions d'assurance, vacance du bien, variation du loyer, impayés, revente, frais de gestion, charges de copropriété, changement de la fiscalité, risque de perte en capital lors de la revente…). L'utilisateur doit apprécier ses engagements tout en mesurant les risques fiscaux, financiers et juridiques au regard de sa situation financière et patrimoniale. Le non-respect des engagements ayant bénéficiés d'une aide (PTZ, TVA réduite, Pinel…) et/ou d'une subvention (Action Logement, 1% logement…) entraîne(nt) la perte du bénéfice des incitations fiscales et peu(ven)t être récupérables.

Les performances passées ne préjugent pas des performances futures.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.