Illustration (ernestovdp / Pixabay / ImmoPotam).

VEFA : 104.477 logements neufs mis en vente en 2021

Que ce soit par le nombre de logements mis en vente ou le nombre de logements réservés, le marché de l’immobilier neuf (VEFA) a fait mieux en 2021 qu’en 2020, sans pour autant égaler 2019. Les promoteurs, où certains ont eu recours à de nombreuses ventes en bloc en 2020, n’ont pas forcément anticipé des mises en chantier face à l’incertitude sanitaire et ont été confrontés à du foncier toujours plus rare.

Alors que le marché de l’immobilier est en pleine mutation après plusieurs vagues de confinements, le ministère de la Transition Ecologique a dévoilé les chiffres de 2021 portant sur les logements neufs (VEFA). Ainsi, il apparaît en 2021 que 104.477 nouveaux logements ont été mis en vente, en hausse de 21% par rapport à 2020 mais en baisse de 8,8% par rapport à 2019. De même, le nombre de réservations brutes a augmenté de 15% entre 2020 et 2021, soit 116.714 logements concernés, ne retrouvant pas le niveau de 2019 (-15%). Dans les zones en fortes tensions (bassin parisien, Côte d’Azur et frontière suisse), les mises en vente et les réservations n’ont pas retrouvé leur niveau d’avant-pandémie contrairement au reste du territoire qui confirme une tendance de l’exode urbain.

Concrètement, les Français ont besoin d’espaces : les logements les plus désirés dans le neuf concernent les appartements de 4 pièces et plus et les maisons de 5 pièces et plus. Les maisons individuelles sont très prisées puisqu’elles se sont vendues à 339.000€ en moyenne au quatrième trimestre (+13,1% par rapport à 2020) tandis que les appartements se sont vendus en moyenne nationale à 4.500€/m² (+4,7% par rapport à 2020). Pour rappel, en 2021, 471.000 logements ont été autorisés à la construction. La mise en application de la Réglementation Environnement 2020 (RT2020) pour tous les permis de construire déposés à partir du 1er janvier 2022 devrait contribuer à la hausse des prix dans l’immobilier neuf dans les mois à venir.

ImmoPotam collecte ses données et délivre une analyse auprès des sources qu'il considère les plus sûres. Toutefois, l'utilisateur reste le seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ce contenu n'a aucune valeur contractuelle et ne constitue en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité d'ImmoPotam ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun. Ainsi, l'utilisateur devra tenir ImmoPotam, ses annonceurs et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation.

Tout achat et investissement comportent des risques pour l'utilisateur susceptibles de remettre en cause l'équilibre économique de son opération (mensualités, conditions d'assurance, vacance du bien, variation du loyer, impayés, revente, frais de gestion, charges de copropriété, changement de la fiscalité, risque de perte en capital lors de la revente…). L'utilisateur doit apprécier ses engagements tout en mesurant les risques fiscaux, financiers et juridiques au regard de sa situation financière et patrimoniale. Le non-respect des engagements ayant bénéficiés d'une aide (PTZ, TVA réduite, Pinel…) et/ou d'une subvention (Action Logement, 1% logement…) entraîne(nt) la perte du bénéfice des incitations fiscales et peu(ven)t être récupérables.

Les performances passées ne préjugent pas des performances futures.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.