Illustration (Skyler Ewing / Pexels / ImmoPotam).

Y.Jadot vise “zéro artificialisation nette d’ici à 2050”

Candidat à la prochaine élection présidentielle, Yannick Jadot (EELV) veut lutter contre l’artificialisation des sols et faciliter la transformation des bureaux en logements.

Dans une tribune publiée ce jeudi dans Le Monde, co-signée avec Aurélien Taché (ancien conseiller auprès de Sylvia Pinel et Emmanuelle Cosse) et Fatima El-Khili (maire-adjointe à la mairie de Rouen en charge de l’urbanisme), Yannick Jadot a fait part de sa vision concernant la place du logement en France et a évoqué l’artificialisation des sols. Le candidat à la prochaine élection présidentielle, sous l’étiquette d’Europe Ecologie Les Verts (EELV), espère atteindre un objectif de zéro artificialisation nette d’ici 2050 et ne veut plus d’une bétonisation à outrance sur les terres agricoles. L’écologiste souhaite faciliter la transformation des immeubles de bureaux en résidentiel, surtout pour limiter les coûts et permettre de proposer des logements abordables.

Jamais plus, nous ne laisserons la bétonisation gagner face au vivant et les PLU bioclimatiques seront généralisés“, prévient Yannick Jadot, candidat à l’élection présidentielle sous l’étiquette d’Europe Ecologie Les Verts (EELV), dans une tribune co-signée avec Aurélien Taché (député du Val d’Oise) et Fatima El-Khili (maire adjointe de Rouen) et publiée ce jeudi soir par Le Monde. Par ailleurs, il imposera aux promoteurs un objectif de zéro carbone pour chaque programme neuf et les logements devront proposer des extérieurs.

ImmoPotam collecte ses données et délivre une analyse auprès des sources qu'il considère les plus sûres. Toutefois, l'utilisateur reste le seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ce contenu n'a aucune valeur contractuelle et ne constitue en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité d'ImmoPotam ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun. Ainsi, l'utilisateur devra tenir ImmoPotam, ses annonceurs et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation.

Tout achat et investissement comportent des risques pour l'utilisateur susceptibles de remettre en cause l'équilibre économique de son opération (mensualités, conditions d'assurance, vacance du bien, variation du loyer, impayés, revente, frais de gestion, charges de copropriété, changement de la fiscalité, risque de perte en capital lors de la revente…). L'utilisateur doit apprécier ses engagements tout en mesurant les risques fiscaux, financiers et juridiques au regard de sa situation financière et patrimoniale. Le non-respect des engagements ayant bénéficiés d'une aide (PTZ, TVA réduite, Pinel…) et/ou d'une subvention (Action Logement, 1% logement…) entraîne(nt) la perte du bénéfice des incitations fiscales et peu(ven)t être récupérables.

Les performances passées ne préjugent pas des performances futures.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.