Illustration (pixel2013 / Pixabay / ImmoPotam).

Lille (59) : une mairie intraitable avec les boîtes à clés

A Lille (Nord), la municipalité a décidé de se montrer intransigeante avec les bailleurs de résidences touristiques qui ont pris pour habitude de squatter l’espace public pour y accrocher leurs boîtes à clés. Face à ces abus, la police municipale va bientôt les retirer…

Dans beaucoup de grandes villes touristiques, il est fréquent que des propriétaires disposent de boîtes à clés pour permettre à leurs hôtes d’accéder à leur location le plus aisément possible. Fixées à proximité du logement, sur une façade ou sur un mobilier urbain, ces boîtes à clés sont de plus en plus nombreuses aux alentours de la gare de Lille ou dans ses quartiers historiques. Pour contrer ce phénomène, Jacques Richir, adjoint en charge de l’espace public (Mouvement Démocrate), estime que le mobilier urbain n’a pas vocation à se transformer en armoires à clés et attend des propriétaires qu’ils changent ces mauvaises habitudes au plus vite. Pour y remédier, des autocollants ont déjà été apposés à proximité des zones sensibles et la police municipale va bientôt les faire retirer. Les propriétaires pourront récupérer ces clés à la fourrière mais devront alors régler une amende.

Ces derniers temps, la ville de Lille a observé la multiplication des dispositifs de type ‘boîte à clé’ fixés sur le mobilier urbain. L’installation de ces matériels n’étant pas autorisée sur le domaine public, nous invitons leurs propriétaires à les retirer au plus vite. Dans le cas contraire, la police municipale s’en chargera sous quinze jours“, prévient la mairie de Lille sur les autocollants laissés à proximité des boîtes à clés. Pour rappel, la location touristique (Airbnb, Booking…) est limitée à 120 jours par an et les bailleurs ont l’obligation de s’inscrire en ligne sur une plateforme dédiée.

ImmoPotam collecte ses données et délivre une analyse auprès des sources qu'il considère les plus sûres. Toutefois, l'utilisateur reste le seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ce contenu n'a aucune valeur contractuelle et ne constitue en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité d'ImmoPotam ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun. Ainsi, l'utilisateur devra tenir ImmoPotam, ses annonceurs et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation.

Tout achat et investissement comportent des risques pour l'utilisateur susceptibles de remettre en cause l'équilibre économique de son opération (mensualités, conditions d'assurance, vacance du bien, variation du loyer, impayés, revente, frais de gestion, charges de copropriété, changement de la fiscalité, risque de perte en capital lors de la revente…). L'utilisateur doit apprécier ses engagements tout en mesurant les risques fiscaux, financiers et juridiques au regard de sa situation financière et patrimoniale. Le non-respect des engagements ayant bénéficiés d'une aide (PTZ, TVA réduite, Pinel…) et/ou d'une subvention (Action Logement, 1% logement…) entraîne(nt) la perte du bénéfice des incitations fiscales et peu(ven)t être récupérables.

Les performances passées ne préjugent pas des performances futures.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.