Illustration (wirestock / Freepik / ImmoPotam).

Hong-Kong : les appartements ne pourront plus faire moins de 26m²

Face à un marché de l’immobilier très prohibitif à Hong-Kong (Chine), le gouvernement a décidé d’imposer une taille de construction minimale, fixée à 26m², pour les nouveaux logements. Jusqu’alors, aucune taille minimale n’était imposée.

L’ère des nano-appartements à Hong-Kong touche à sa fin. Le gouvernement, qui a annoncé en décembre dernier que les nouveaux appartements devront respecter une taille minimale de 26m², a surpris les promoteurs immobiliers qui s’attendaient à une norme comprise entre 18m² et 23m². Cette règle s’appliquera dans quelques jours, à partir du mois d’avril 2022, à tous les terrains résidentiels gouvernementaux mis en vente (les projets privés et les réaménagements ne sont pas concernés par cette mesure). Cette surface minimale de 26m² doit intégrer la cuisine, la douche et les toilettes. Les premiers logements qui devraient sortir de terre en bénéficiant de cette nouvelle norme seront situés dans le quartier de Tuen Men où 2.000 appartements sont annoncés. Dans le même temps, les autorités de Hong Kong se préparent à libérer plus de foncier en augmentant l’offre de terrains à bâtir de 56% par rapport aux prévisions initiales.

Nous prévoyons que l’achèvement des nano-appartements culminera cette année“, prédit Ryan Ip, responsable de la recherche sur les terres et le logement au Our Hong Kong Foundation, au South China Morning Post. Pour faire face à cette nouvelle réglementation, le promoteur immobilier Chun Wo a accéléré la commercialisation, depuis le début d’année, d’une centaine d’appartements dont les surfaces sont comprises entre 14m² et 21m² pour des prix oscillants entre 3,36 millions de dollars hong-kongais (388.152€) et 6,56 millions de dollars hong-kongais (757.821€). Certains professionnels de l’immobilier souhaiteraient que ces nano-appartements soient intégrés aux logements sociaux pour permettre, malgré tout, à la population d’avoir au moins un toit.

ImmoPotam collecte ses données et délivre une analyse auprès des sources qu'il considère les plus sûres. Toutefois, l'utilisateur reste le seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ce contenu n'a aucune valeur contractuelle et ne constitue en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité d'ImmoPotam ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun. Ainsi, l'utilisateur devra tenir ImmoPotam, ses annonceurs et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation.

Tout achat et investissement comportent des risques pour l'utilisateur susceptibles de remettre en cause l'équilibre économique de son opération (mensualités, conditions d'assurance, vacance du bien, variation du loyer, impayés, revente, frais de gestion, charges de copropriété, changement de la fiscalité, risque de perte en capital lors de la revente…). L'utilisateur doit apprécier ses engagements tout en mesurant les risques fiscaux, financiers et juridiques au regard de sa situation financière et patrimoniale. Le non-respect des engagements ayant bénéficiés d'une aide (PTZ, TVA réduite, Pinel…) et/ou d'une subvention (Action Logement, 1% logement…) entraîne(nt) la perte du bénéfice des incitations fiscales et peu(ven)t être récupérables.

Les performances passées ne préjugent pas des performances futures.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.