Illustration (jcomp / Freepik / ImmoPotam).

Union Européenne : plus de sans-abris dans la rue d’ici 2030 ?

Les pays de l’Union Européenne ont adopté cette semaine un plan de travail pour le logement des sans-abris. L’ambition est d’atteindre un idéal de zéro personne à la rue d’ici 2030.

Selon la Fédération Européenne des Associations Nationales Travaillant avec les Sans-Abris (FEANTSA), quelques 700.000 personnes dormiraient dans la rue ou dans un hébergement d’urgence au sein de l’Union Européenne. Pour y remédier, une plateforme européenne de lutte contre le sans-abrisme, décidée en juin 2021 sous la présidence portugaise et coordonnée par l’ancien premier ministre belge Yves Leterme, a été adoptée par le parlement européen dans le cadre de la présidence française avec pour objectif d’améliorer la collecte de données et de renforcer la coopération entre tous les acteurs. L’enjeu est de mesurer le phénomène à l’échelle des territoires en faisant part d’observations pour éclairer les politiques publiques et échanger les bonnes pratiques européennes. Ainsi, les pays de l’UE entendent atteindre un objectif de zéro personne à la rue d’ici 2030.

Le sans-abrisme est une forme extrême d’exclusion sociale, dont le risque de prévalence a été accru par la pandémie. Lutter contre ce phénomène implique d’avoir une approche multidimensionnelle en ne prenant pas seulement en compte le logement, mais en agissant aussi sur les services sociaux, le soutien psychologique, ou encore l’éducation. […] Le sans-abrisme est un problème européen qui appelle une réponse européenne“, remarque Nicolas Schmit, commissaire luxembourgeois en charge de l’emploi et des droits sociaux au sein de l’Union Européenne, à l’issue de la conférence ministérielle sur la lutte contre le sans-abrisme. Un prix européen doit être créé pour récompenser les meilleures initiatives et une campagne de sensibilisation doit voir le jour en 2024 pour inciter davantage les membres de l’UE à consacrer les fonds européens aux politiques de logement et d’hébergement.

ImmoPotam collecte ses données et délivre une analyse auprès des sources qu'il considère les plus sûres. Toutefois, l'utilisateur reste le seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ce contenu n'a aucune valeur contractuelle et ne constitue en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité d'ImmoPotam ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun. Ainsi, l'utilisateur devra tenir ImmoPotam, ses annonceurs et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation.

Tout achat et investissement comportent des risques pour l'utilisateur susceptibles de remettre en cause l'équilibre économique de son opération (mensualités, conditions d'assurance, vacance du bien, variation du loyer, impayés, revente, frais de gestion, charges de copropriété, changement de la fiscalité, risque de perte en capital lors de la revente…). L'utilisateur doit apprécier ses engagements tout en mesurant les risques fiscaux, financiers et juridiques au regard de sa situation financière et patrimoniale. Le non-respect des engagements ayant bénéficiés d'une aide (PTZ, TVA réduite, Pinel…) et/ou d'une subvention (Action Logement, 1% logement…) entraîne(nt) la perte du bénéfice des incitations fiscales et peu(ven)t être récupérables.

Les performances passées ne préjugent pas des performances futures.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.