Illustration (Holiak / Freepik / ImmoPotam).

Payez-vous trop cher votre assurance-habitation ?

Entre 2011 et 2021, le prix de l’assurance-habitation a évolué de 33%, un rythme trois fois plus élevé que l’inflation sur la même période. Mais en fonction de son lieu d’habitation, le coût n’est pas le même d’une région à l’autre…

Dans une étude menée par Assurland.com, le prix moyen de l’assurance-habitation s’élève à 216€ par an en 2021 (180€ pour les appartements contre 260€ en moyenne pour les maisons). Mais derrière ces chiffres, toutes les régions ne sont pas égales puisque les Bretons payent en moyenne 171€ par an contre 242€ par an pour les Franciliens. Les régions dans la moitié Sud de la France sont parmi les plus onéreuses (240€/an en PACA, 232€/an en Occitanie, 205€/an en Auvergne / Rhône-Alpes, 204€/an en Nouvelle Aquitaine). A l’inverse, les régions au climat plus tempéré voient le coût de l’assurance-habitation plus maîtrisé (207€/an dans les Hauts-de-France, 197€/an dans le Centre / Val-de-Loire, 193€/an dans le Grand Est, 190€/an en Normandie, 188€/an en Bourgogne / Franche-Comté, 179€/an pour le Pays de la Loire). Depuis 2015, grâce à la loi Hamon, les assurés ont la possibilité de résilier leur contrat d’assurance après un an d’adhésion…

L’assurance-habitation a été sous-tarifée pendant des années, devenant déficitaire. Avec l’évolution des textes de loi, il y a eu un effet de rattrapage qui justifie cette hausse de 33%“, remarque Olivier Moustacakis, co-fondateur d’Assurland.com, dans le Journal Du Dimanche. Face au réchauffement climatique et les menaces de sécheresse, certaines études laissent entendre que le coût de l’assurance-habitation pourrait fortement bondir d’ici 2050 avec des hausses de 150-200%…

ImmoPotam collecte ses données et délivre une analyse auprès des sources qu'il considère les plus sûres. Toutefois, l'utilisateur reste le seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ce contenu n'a aucune valeur contractuelle et ne constitue en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité d'ImmoPotam ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun. Ainsi, l'utilisateur devra tenir ImmoPotam, ses annonceurs et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation.

Tout achat et investissement comportent des risques pour l'utilisateur susceptibles de remettre en cause l'équilibre économique de son opération (mensualités, conditions d'assurance, vacance du bien, variation du loyer, impayés, revente, frais de gestion, charges de copropriété, changement de la fiscalité, risque de perte en capital lors de la revente…). L'utilisateur doit apprécier ses engagements tout en mesurant les risques fiscaux, financiers et juridiques au regard de sa situation financière et patrimoniale. Le non-respect des engagements ayant bénéficiés d'une aide (PTZ, TVA réduite, Pinel…) et/ou d'une subvention (Action Logement, 1% logement…) entraîne(nt) la perte du bénéfice des incitations fiscales et peu(ven)t être récupérables.

Les performances passées ne préjugent pas des performances futures.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.