Illustration (Julius Silver / Pexels / ImmoPotam).

Rome (Italie) : la Villa Aurora sans acheteur à 471M€

Alors que les héritiers ne sont pas parvenus à un accord familial, la Villa Aurora à Rome (Italie) était mise en vente aux enchères à 471 millions d’euros. Aucune offre n’a été adressée aux propriétaires.

La Villa Aurora à Rome pourrait être l’une des résidences les plus chères de la planète. Encore faut-il qu’elle puisse trouver un nouvel acquéreur tant le ticket d’entrée est prohibitif pour le commun des mortels, ou même pour le gouvernement italien. Cette résidence d’exception, située au cœur de la Ville Eternelle, était présentée à la vente pour 471 millions d’euros par le tribunal de Rome. Pour comprendre ce prix, au-delà des quelques 2.200m² de surface habitable, il faut d’abord regarder au plafond : Le Caravage (1571-1610), maître du clair-obscur, y a peint une peinture à l’huile représentant Jupiter, Pluton et Neptune avec un globe terrestre et des signes du zodiaque.

Peu importe qui l’achète mais l’Etat ne semble pas en mesure de le faire avec tous les problèmes qui se passent dans le monde, avec le Covid, les gens qui sont au chômage et tant de choses. Je pense que ça n’arrivera pas. Mais qui sait ?“, tempère la princesse Rita Boncompagni-Ludovisi, co-héritière de ce lieu d’exception, à France TV Info. Si un particulier venait à se porter acquéreur, le gouvernement italien aurait encore la possibilité d’exercer un droit de préemption dans les soixante jours en proposant le même prix d’achat. En attendant, une prochaine vente sera programmée le 7 avril prochain avec un prix revu à la baisse de 20% (376,8M€).

ImmoPotam collecte ses données et délivre une analyse auprès des sources qu'il considère les plus sûres. Toutefois, l'utilisateur reste le seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ce contenu n'a aucune valeur contractuelle et ne constitue en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité d'ImmoPotam ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun. Ainsi, l'utilisateur devra tenir ImmoPotam, ses annonceurs et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation.

Tout achat et investissement comportent des risques pour l'utilisateur susceptibles de remettre en cause l'équilibre économique de son opération (mensualités, conditions d'assurance, vacance du bien, variation du loyer, impayés, revente, frais de gestion, charges de copropriété, changement de la fiscalité, risque de perte en capital lors de la revente…). L'utilisateur doit apprécier ses engagements tout en mesurant les risques fiscaux, financiers et juridiques au regard de sa situation financière et patrimoniale. Le non-respect des engagements ayant bénéficiés d'une aide (PTZ, TVA réduite, Pinel…) et/ou d'une subvention (Action Logement, 1% logement…) entraîne(nt) la perte du bénéfice des incitations fiscales et peu(ven)t être récupérables.

Les performances passées ne préjugent pas des performances futures.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.