Illustration (Freepik / ImmoPotam).

Paris (75) : les livraisons express bientôt régulées

A Paris (75), les dark stores, ces magasins aux vitrines masquées où il n’y a aucun client à l’intérieur (hormis des préparateurs de commandes et des livreurs), vont devoir accepter une charte de bonne conduite et respecter le PLU.

De plus en plus d’enseignes font leur apparition dans les grandes agglomérations avec la promesse de vous livrer vos courses en un temps record. Pour y parvenir, elles investissent massivement dans des commerces en pied d’immeuble pour y stocker les produits les plus réclamés et permettre à des livreurs à vélo de répondre à cette attente. Mais, pour plusieurs municipalités (Rouen, Lyon ou Paris), s’il n’est pas question d’interdire ce nouveau service, le moment est venu de le réguler pour ne pas dénaturer un quartier et nuire aux commerces de proximité. Rien qu’à Paris, une douzaine de procès-verbaux ont été dressés car les enseignes concernées, au lieu de se déclarer en entrepôts, préfèrent s’enregistrer comme un commerce et ne sont donc pas en conformité avec le Plan Local d’Urbanisme (PLU).

Il y a une course de vitesse folle entre plusieurs acteurs avec des investissements colossaux. Ils n’ont pas respecté les règles. Nous sommes inquiets sur l’impact que cela peut avoir sur le commerce de proximité“, regrette Emmanuel Grégoire, premier adjoint à la maire de Paris en charge de l’Urbanisme, sur les ondes de RTL ce lundi. La municipalité entend réunir, dans le courant du mois de mars, tous les acteurs de ce nouveau service pour leur faire signer une charte de bonne conduite : les propriétaires qui ne respecteront pas le PLU pourront s’exposer à des sanctions financières (500 euros par jour et jusqu’à 25.000 euros par magasin fantôme).

CAFPI, courtier en prêt immobilier et rachat de crédits

ImmoPotam collecte ses données et délivre une analyse auprès des sources qu'il considère les plus sûres. Toutefois, l'utilisateur reste le seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ce contenu n'a aucune valeur contractuelle et ne constitue en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité d'ImmoPotam ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun. Ainsi, l'utilisateur devra tenir ImmoPotam, ses annonceurs et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation.

Tout achat et investissement comportent des risques pour l'utilisateur susceptibles de remettre en cause l'équilibre économique de son opération (mensualités, conditions d'assurance, vacance du bien, variation du loyer, impayés, revente, frais de gestion, charges de copropriété, changement de la fiscalité, risque de perte en capital lors de la revente…). L'utilisateur doit apprécier ses engagements tout en mesurant les risques fiscaux, financiers et juridiques au regard de sa situation financière et patrimoniale. Le non-respect des engagements ayant bénéficiés d'une aide (PTZ, TVA réduite, Pinel…) et/ou d'une subvention (Action Logement, 1% logement…) entraîne(nt) la perte du bénéfice des incitations fiscales et peu(ven)t être récupérables.

Les performances passées ne préjugent pas des performances futures.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.