Illustration (Ryan / Flickr).

Paris (75) : la transformation du Tati à Barbès inquiète

Les membres de la commission du Vieux Paris seraient réticents concernant les travaux de rénovation du Tati Barbès : ils redoutent que les immeubles soient alignés dans la hauteur, ce qui irait contre l’esprit des constructions haussmanniennes.

Le groupe Immobel, qui a remporté en septembre dernier l’appel à projet pour repenser les immeubles Tati situés historiquement à Barbès (Paris XVIIIe), va probablement devoir revoir sa copie pour rassurer les membres de la commission du Vieux Paris. En effet, si les neuf immeubles Tati, qui représentent quelques 6.500m², doivent laisser place à des logements (dont 30% de sociaux), des commerces en pieds d’immeubles, un hôtel, des bureaux et un espace culturel, il n’est pas dit que ce projet aille à son bout avec cette monture. Si le groupe Immobel, conformément à l’appel à projet qu’il avait remporté auprès de la mairie de Paris, s’engage à préserver au mieux l’identité du bâtiment en évitant le plus possible la démolition (65% des planchers doivent être conservés et 84% des façades existantes seront préservées pour ces immeubles haussmanniens), il faut croire que cela ne sera pas suffisant pour rassurer le Vieux Paris. Les membres de la commission redoutent que des constructions linéaires viennent saccager l’esprit du quartier et dénaturent le Paris haussmannien : ils ne veulent surtout pas retrouver des constructions linéaires en hauteur.

On parle là d’un lieu emblématique de la capitale. Il est à lui seul une petite photo de l’histoire parisienne qu’il faut préserver“, remarque Emile Meunier, conseillère de Paris (Europe Ecologie Les Verts) et présidente de la commission urbanisme, dans les colonnes du Parisien. Pour mémoire, le dernier magasin Tati, qui animait le quartier Barbès depuis 1948, a dû fermer ses portes en septembre dernier par manque de rentabilité.

ImmoPotam collecte ses données et délivre une analyse auprès des sources qu'il considère les plus sûres. Toutefois, l'utilisateur reste le seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ce contenu n'a aucune valeur contractuelle et ne constitue en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité d'ImmoPotam ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun. Ainsi, l'utilisateur devra tenir ImmoPotam, ses annonceurs et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation.

Tout achat et investissement comportent des risques pour l'utilisateur susceptibles de remettre en cause l'équilibre économique de son opération (mensualités, conditions d'assurance, vacance du bien, variation du loyer, impayés, revente, frais de gestion, charges de copropriété, changement de la fiscalité, risque de perte en capital lors de la revente…). L'utilisateur doit apprécier ses engagements tout en mesurant les risques fiscaux, financiers et juridiques au regard de sa situation financière et patrimoniale. Le non-respect des engagements ayant bénéficiés d'une aide (PTZ, TVA réduite, Pinel…) et/ou d'une subvention (Action Logement, 1% logement…) entraîne(nt) la perte du bénéfice des incitations fiscales et peu(ven)t être récupérables.

Les performances passées ne préjugent pas des performances futures.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.