Illustration (Michel_van_der_Vegt / Pixabay / ImmoPotam).

Maison : quels sont les critères qui valorisent votre logement ?

Les experts immobiliers de Meilleurs Agents ont analysé les transactions de 21.000 maisons au cours des deux dernières années pour déterminer les critères qui justifieraient un écart significatif du prix.

En comparant les ventes de 21.000 maisons dans les 51 plus grandes villes de France, les experts de Meilleurs Agents ont pu mettre en avant trois critères justifiant un prix plus élevé. Il apparaît ainsi que l’année de construction est le critère numéro un valorisant au mieux une maison : un bien construit après 1800 se vendra 15,2% plus cher qu’une construction réalisée au cours des Trente Glorieuses (1946-1971). Ensuite, une maison bénéficiant d’une piscine se vendra 8% plus cher qu’un logement sans cette caractéristique. Enfin, une maison avec un espace extérieur sera vendue 4,5% plus chère qu’un logement sans jardin ou terrasse.

La valeur d’une maison bâtie avant 1800 est en moyenne 15,2% plus élevée au mètre-carré que celle d’une maison construite entre 1946 et 1971. Pourquoi ? Pour leur rareté, leur cachet et leur charme historique. Les constructions les plus récentes, répondant aux dernières normes environnementales, n’ont pas grand-chose à leur envier. Les maisons bâties après 2004 se vendent 13,4% plus chères que celles construites entre 1945 et 1975“, remarquent Meilleurs Agents dans leur étude. A noter enfin qu’une maison disposant d’une place de stationnement sera valorisée de +3,6% par rapport à un logement sans cette caractéristique.

ImmoPotam collecte ses données et délivre une analyse auprès des sources qu'il considère les plus sûres. Toutefois, l'utilisateur reste le seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ce contenu n'a aucune valeur contractuelle et ne constitue en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité d'ImmoPotam ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun. Ainsi, l'utilisateur devra tenir ImmoPotam, ses annonceurs et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation.

Tout achat et investissement comportent des risques pour l'utilisateur susceptibles de remettre en cause l'équilibre économique de son opération (mensualités, conditions d'assurance, vacance du bien, variation du loyer, impayés, revente, frais de gestion, charges de copropriété, changement de la fiscalité, risque de perte en capital lors de la revente…). L'utilisateur doit apprécier ses engagements tout en mesurant les risques fiscaux, financiers et juridiques au regard de sa situation financière et patrimoniale. Le non-respect des engagements ayant bénéficiés d'une aide (PTZ, TVA réduite, Pinel…) et/ou d'une subvention (Action Logement, 1% logement…) entraîne(nt) la perte du bénéfice des incitations fiscales et peu(ven)t être récupérables.

Les performances passées ne préjugent pas des performances futures.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.