Illustration (lgmedia04 / Pixabay / ImmoPotam).

Appartements en IDF : des prix en hausse sauf à Paris (08/21 à 10/21)

Si en Ile-de-France l’exode urbain est plus que jamais une réalité, puisque les acquéreurs rêvent toujours de plus d’espaces et de verdure, il n’en demeure pas moins vrai que cet engouement se remarque sur les prix : plus on s’éloigne du centre, plus la hausse des prix en un an est significative (en proportions)…

Selon les Notaires du Grand Paris, si en un an tous les prix des appartements ont augmenté en Ile-de-France (+1,6%), il convient de noter que cette hausse s’est faite de manière disparate. S’il faut désormais prévoir 5.540€/m² (+4,0% en un an) pour un appartement en petite couronne (Hauts-de-Seine, Seine-Saint-Denis et Val-de-Marne), la hausse des prix est encore plus significative en grande couronne (Seine-et-Marne, Yvelines, Essonne et Val-d’Oise) puisqu’elle est de 5,4% en un an (soit 3.400€/m² en moyenne). Il n’y a qu’à Paris où les prix des appartements ont baissé puisqu’ils sont désormais présentés en moyenne à 10.700€/m² (-1,4% en un an).

On attend, d’après les prix issus des avant-contrats, un prix au mètre-carré des appartements de 10.620€ en février 2022 dans la capitale. La variation trimestrielle serait de -1,1%, mais la variation annuelle limitée à -0,6%. Au fil des mois, les valeurs continuent donc de stagner et d’osciller entre 10.600 et 10.800 euros le mètre-carré“, constatent les Notaires du Grand Paris dans leur communiqué de presse de janvier 2022. Le volume des ventes à Paris intra-muros indique que les acquéreurs retrouvent la foi pour la Ville Lumière…

ImmoPotam collecte ses données et délivre une analyse auprès des sources qu'il considère les plus sûres. Toutefois, l'utilisateur reste le seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ce contenu n'a aucune valeur contractuelle et ne constitue en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité d'ImmoPotam ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun. Ainsi, l'utilisateur devra tenir ImmoPotam, ses annonceurs et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation.

Tout achat et investissement comportent des risques pour l'utilisateur susceptibles de remettre en cause l'équilibre économique de son opération (mensualités, conditions d'assurance, vacance du bien, variation du loyer, impayés, revente, frais de gestion, charges de copropriété, changement de la fiscalité, risque de perte en capital lors de la revente…). L'utilisateur doit apprécier ses engagements tout en mesurant les risques fiscaux, financiers et juridiques au regard de sa situation financière et patrimoniale. Le non-respect des engagements ayant bénéficiés d'une aide (PTZ, TVA réduite, Pinel…) et/ou d'une subvention (Action Logement, 1% logement…) entraîne(nt) la perte du bénéfice des incitations fiscales et peu(ven)t être récupérables.

Les performances passées ne préjugent pas des performances futures.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.