Illustration (Freepik / ImmoPotam).

Le PTZ est prolongé sans changement jusqu’à fin 2023 !

Alors que les conditions de ressources devaient être revues, Emmanuelle Wargon a confirmé que le Prêt à Taux Zéro (PTZ) serait prolonger jusqu’à fin 2023 en l’état. De quoi rassurer les ménages qui rêvent d’accéder à la propriété dans le neuf ces prochains mois…

Avec le prélèvement à la source, il est très aisé pour l’administration fiscale de connaître assez rapidement les revenus d’un ménage et de déterminer, si nécessaire, les aides à octroyer aux ayants-droits (comme cela peut être le cas pour les APL par exemple). Si Emmanuelle Wargon, la ministre déléguée au Logement, reconnaît avoir envisagé de revoir les conditions d’attributions du PTZ, il ne devrait pas y avoir de changement en 2022. Et comme une bonne nouvelle ne vient jamais seule : le PTZ, qui devait s’arrêter fin 2022, sera prolongé jusqu’en 2023.

Le Prêt à Taux Zéro, qui est le prêt qui permet aux ménages d’accéder à la propriété, devait s’arrêter fin 2022 : on le prolongera bien jusqu’à fin 2023. Et puis nous avions envisagé une réforme dans laquelle on changeait le mode de prises en comptes des ressources, puisque cela dépend des ressources des familles, pour aller vers des ressources en temps réel : c’est très complexe à mener, donc on ne le fera pas au 1er janvier 2022. Il est maintenu tel quel jusqu’à fin 2023“, a annoncé hier soir Emmanuelle Wargon, pragmatique, lors de son passage sur le plateau de BFM Business. Voilà deux nouvelles qui devraient rassurer acheteurs et vendeurs dans un marché déjà en tension…

ImmoPotam collecte ses données et délivre une analyse auprès des sources qu'il considère les plus sûres. Toutefois, l'utilisateur reste le seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ce contenu n'a aucune valeur contractuelle et ne constitue en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité d'ImmoPotam ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun. Ainsi, l'utilisateur devra tenir ImmoPotam, ses annonceurs et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation.

Tout achat et investissement comportent des risques pour l'utilisateur susceptibles de remettre en cause l'équilibre économique de son opération (mensualités, conditions d'assurance, vacance du bien, variation du loyer, impayés, revente, frais de gestion, charges de copropriété, changement de la fiscalité, risque de perte en capital lors de la revente…). L'utilisateur doit apprécier ses engagements tout en mesurant les risques fiscaux, financiers et juridiques au regard de sa situation financière et patrimoniale. Le non-respect des engagements ayant bénéficiés d'une aide (PTZ, TVA réduite, Pinel…) et/ou d'une subvention (Action Logement, 1% logement…) entraîne(nt) la perte du bénéfice des incitations fiscales et peu(ven)t être récupérables.

Les performances passées ne préjugent pas des performances futures.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.