Illustration (Leah Kelley / Pexels / ImmoPotam).

L’INSEE augmente l’IRL de 2,48% au 1T-2022

L’Indice de Référence des Loyers (IRL) du 1er trimestre 2022, qui est utilisé pour la révision annuelle des loyers pour les contrats de location dont la date anniversaire se situe entre mi-avril et mi-juillet, a progressé de 2,48% en un an.

Pour le 1er trimestre 2022, l’Institut National de la Statistique et des Etudes Economiques (INSEE) a publié l’Indice de Référence des Loyers (IRL) : il s’élève désormais à 133,93 points. Sur un an, il augmente de 2,48%, après +1,61% au trimestre précédent et +0,83% au 3ème trimestre 2021. Cette nouvelle variation de l’IRL est la plus forte hausse depuis le 4ème trimestre 2018 qui avait alors augmenté de 1,74%.

Pour rappel, l’IRL, qui se calcule à partir de la moyenne (sur les douze derniers mois) de l’évolution des prix à la consommation (hors tabac et hors loyers), sert de base pour réviser le loyer d’un logement (vide ou meublé) et fixe les plafonds des augmentations annuelles des loyers que peuvent exiger les propriétaires à la date anniversaire du bail. La date de l’IRL à prendre en compte est la date indiquée dans le bail (date convenue entre le bailleur et le locataire ou terme annuel du bail). Si aucune date n’est indiquée dans le bail, la date du dernier IRL publié par l’INSEE lors de la signature du bail sert de référence. Cet indice s’applique sans qu’un avenant au bail ne soit nécessairement signé.

CAFPI, courtier en prêt immobilier et rachat de crédits

ImmoPotam collecte ses données et délivre une analyse auprès des sources qu'il considère les plus sûres. Toutefois, l'utilisateur reste le seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ce contenu n'a aucune valeur contractuelle et ne constitue en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité d'ImmoPotam ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun. Ainsi, l'utilisateur devra tenir ImmoPotam, ses annonceurs et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation.

Tout achat et investissement comportent des risques pour l'utilisateur susceptibles de remettre en cause l'équilibre économique de son opération (mensualités, conditions d'assurance, vacance du bien, variation du loyer, impayés, revente, frais de gestion, charges de copropriété, changement de la fiscalité, risque de perte en capital lors de la revente…). L'utilisateur doit apprécier ses engagements tout en mesurant les risques fiscaux, financiers et juridiques au regard de sa situation financière et patrimoniale. Le non-respect des engagements ayant bénéficiés d'une aide (PTZ, TVA réduite, Pinel…) et/ou d'une subvention (Action Logement, 1% logement…) entraîne(nt) la perte du bénéfice des incitations fiscales et peu(ven)t être récupérables.

Les performances passées ne préjugent pas des performances futures.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.