Illustration (DR / Debout La France).

HATVP : la déclaration patrimoniale de Nicolas Dupont-Aignan (DLF)

Découvrez la déclaration de situation patrimoniale de Nicolas Dupont-Aignan, candidat à l’élection présidentielle 2022 sous l’étiquette de Debout La France.

La Haute Autorité pour la Transparence de la Vie Publique (HATVP) a rendu public, ce mardi 8 mars 2022, les déclarations de patrimoine de l’ensemble des candidats à l’élection présidentielle 2022 qui était l’une des conditions, avec les 500 parrainages, pour pouvoir participer au premier tour (10 avril 2022). Immobilier, biens supérieurs à 10.000 euros, voitures, comptes bancaires, mais aussi participations dans le capital de sociétés, dettes éventuelles et encore activités professionnelles des cinq dernières années : chaque candidat a dû remplir ces rubriques et remettre sa déclaration, certifiée sur l’honneur, au Conseil constitutionnel qui s’est assuré de leur conformité au modèle annexé au décret du 8 mars 2001 portant application de la loi relative à l’élection présidentielle. Ces déclarations sont rendues publiques sur le site Internet de la Haute Autorité pour la Transparence de la Vie Publique (HATVP) au moins quinze jours avant le premier tour de l’élection présidentielle, sans faire l’objet d’un avis ou d’un contrôle de sa part (en application des dispositions de la loi du 6 novembre 1962 relative à l’élection du président de la République au suffrage universel). Les déclarations de l’ensemble des candidats resteront publiques sur le site de la HATVP jusqu’au jour de la proclamation des résultats. En cas de second tour, seules celles des deux candidats qualifiés resteront en ligne jusqu’au jour de la proclamation des résultats définitifs. Seules les déclarations du candidat élu seront ensuite maintenues sur le site de la HATVP.

De sa déclaration de situation patrimoniale, il apparaît que Nicolas Dupont-Aignan (communauté réduite aux acquêts) possède un local commercial (56m²), une maison individuelle (80m²) et deux appartements (105m² et 25m²), situés à Paris (75) ou dans l’Essonne (91), pour une valeur vénale globale des parts détenues de 2.165.000€. Il détient un droit d’une semaine de temps partagé dans une société civile dont la valeur vénale est de 6.000€, ainsi que la pleine propriété dans la société Etincelle dont la valeur vénale est de 100€. Il détient des comptes bancaires et des produits d’épargne (compte courant, Livret A et LDD) au Crédit Mutuel et chez BNP Paribas pour un solde global des comptes de 26.813€. Il détient une sculpture de Denis Monfleur achetée en 2015 et financé par emprunt bancaire, d’une valeur vénale de 25.000€. Il possède une Peugeot 308CC achetée en 2018 d’occasion (7.500€) et cotée actuellement à 5.000€. Il a emprunté 250.000€ à BNP Paribas en 2018 pour financer un bien immobilier et doit rembourser 189.881€ avant 2033. Il ne possède aucune part dans une Société Civile Immobilière (SCI). Il ne possède aucun instrument financier. Il n’a pas d’assurance-vie. Il n’a pas de fonds de commerce, clientèles, charges et offices. Il ne possède pas d’espèces et autres biens (dont les comptes courants de société ou stock-options d’une valeur supérieure ou égale à 10.000€). Il ne possède pas de biens mobiliers, immobiliers et comptes détenus à l’étranger.

ImmoPotam collecte ses données et délivre une analyse auprès des sources qu'il considère les plus sûres. Toutefois, l'utilisateur reste le seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ce contenu n'a aucune valeur contractuelle et ne constitue en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité d'ImmoPotam ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun. Ainsi, l'utilisateur devra tenir ImmoPotam, ses annonceurs et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation.

Tout achat et investissement comportent des risques pour l'utilisateur susceptibles de remettre en cause l'équilibre économique de son opération (mensualités, conditions d'assurance, vacance du bien, variation du loyer, impayés, revente, frais de gestion, charges de copropriété, changement de la fiscalité, risque de perte en capital lors de la revente…). L'utilisateur doit apprécier ses engagements tout en mesurant les risques fiscaux, financiers et juridiques au regard de sa situation financière et patrimoniale. Le non-respect des engagements ayant bénéficiés d'une aide (PTZ, TVA réduite, Pinel…) et/ou d'une subvention (Action Logement, 1% logement…) entraîne(nt) la perte du bénéfice des incitations fiscales et peu(ven)t être récupérables.

Les performances passées ne préjugent pas des performances futures.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.