Illustration (sob2611 / Pixabay / ImmoPotam).

39% des emprunteurs ont fait appel à un courtier

Très ancrée dans la culture anglo-saxonne, les Français sollicitent de plus en plus les services d’un courtier depuis une dizaine d’années. Pratiquement quatre emprunteurs sur dix font confiance à ce professionnel avant d’être mis en relation avec un banquier, comprenant que ce service payant leur permettra de réaliser des économies sur le long terme.

Dans un sondage mené par VousFinancer et OpinionWay, il apparaît que 39% des personnes qui ont cherché à obtenir un prêt immobilier ont confié leur destinée à un courtier. Ce professionnel du financement, qui apporte son expertise pour offrir la solution de crédit la plus adaptée à chaque profil et qui permet de bénéficier de conditions avantageuses grâce à son réseau bancaire, a su convaincre les emprunteurs pour sa capacité à obtenir le meilleur taux (60%), trouver la solution la plus adaptée (25%) ou offrir un gain de temps dans toutes les démarches administratives (24%). Alors que le marché de l’immobilier et son monde bancaire tend à se digitaliser, 29% des emprunteurs ont eu recours à un courtier en agence malgré l’émergence de nouveaux acteurs en ligne (10%). Les moins de 35 ans (46%) et les CSP+ (44%) sollicitent davantage les services du courtier.

Depuis deux ans, ils ont de plus en plus recours à un courtier en crédit témoignant du fait que malgré l’assouplissement des conditions d’emprunt en 2021, et peu importe la qualité du dossier et le niveau des revenus, se faire conseiller et accompagner par un courtier est un service utile pour beaucoup de Français“, remarque Sandrine Allonier, directrice des études de VousFinancer, sur le plateau de BFM Business. Avec la perspective de taux bas et les normes imposées par le Haut Conseil de la Stabilité Financière (HCSF), le savoir-faire du courtier est de plus en plus apprécié par les emprunteurs depuis près d’une dizaine d’années…

Calculez votre capacité d’emprunt

CAFPI, courtier en prêt immobilier et rachat de crédits

ImmoPotam collecte ses données et délivre une analyse auprès des sources qu'il considère les plus sûres. Toutefois, l'utilisateur reste le seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ce contenu n'a aucune valeur contractuelle et ne constitue en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité d'ImmoPotam ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun. Ainsi, l'utilisateur devra tenir ImmoPotam, ses annonceurs et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation.

Tout achat et investissement comportent des risques pour l'utilisateur susceptibles de remettre en cause l'équilibre économique de son opération (mensualités, conditions d'assurance, vacance du bien, variation du loyer, impayés, revente, frais de gestion, charges de copropriété, changement de la fiscalité, risque de perte en capital lors de la revente…). L'utilisateur doit apprécier ses engagements tout en mesurant les risques fiscaux, financiers et juridiques au regard de sa situation financière et patrimoniale. Le non-respect des engagements ayant bénéficiés d'une aide (PTZ, TVA réduite, Pinel…) et/ou d'une subvention (Action Logement, 1% logement…) entraîne(nt) la perte du bénéfice des incitations fiscales et peu(ven)t être récupérables.

Les performances passées ne préjugent pas des performances futures.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.