Illustration (pierre9x6 / Pixabay / ImmoPotam).

La France se prépare à recevoir 100.000 réfugiés ukrainiens

Pour répondre à la guerre en Ukraine, la France se prépare à accueillir 100.000 réfugiés sur son sol dans les semaines à venir. Une partie de la Porte de Versailles (Paris XVe) servira à mettre en place toute la logistique pour accueillir et orienter les réfugiés ukrainiens.

Trois semaines après le début de l’invasion russe en Ukraine, le gouvernement s’organise pour accueillir les réfugiés sur son sol. Aujourd’hui, un centre d’accueil a ouvert à Porte de Versailles (Paris XVe) pour proposer une solution d’hébergement très provisoire et assurer les démarches administratives avant de permettre d’accéder à des logements. Emmanuelle Wargon, la ministre déléguée en charge au Logement, a recensé entre 50.000 et 60.000 propositions de logements qui peuvent être temporaires (dans des centres de vacances) ou plus stables en s’appuyant sur les propositions faites par les communes ou sur la générosité des Français avec des hébergements citoyens. Le gouvernement espère atteindre une capacité d’accueil pour 100.000 personnes et il estime que 15.000 réfugiés ukrainiens sont déjà arrivés sur le territoire national.

Nous sommes en train de bien recenser tout cela, de prendre contact individuellement avec chacune de ces personnes. Nous continuons à chercher des logements à mobiliser parce que nous savons que nous attendons probablement plus de personnes en provenance d’Ukraine qu’aujourd’hui. Il faut qu’on soit sûrs qu’on va pouvoir accueillir tout le monde partout sur le territoire français“, explique Emmanuelle Wargon, la ministre déléguée en charge du Logement, à l’antenne de BFMtv ce midi. Actuellement, 4.600 déplacés d’Ukraine bénéficient déjà d’un hébergement en France tandis que d’autres réfugiés se dirigent vers le Royaume-Uni et l’Espagne.

CAFPI, courtier en prêt immobilier et rachat de crédits

ImmoPotam collecte ses données et délivre une analyse auprès des sources qu'il considère les plus sûres. Toutefois, l'utilisateur reste le seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ce contenu n'a aucune valeur contractuelle et ne constitue en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité d'ImmoPotam ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun. Ainsi, l'utilisateur devra tenir ImmoPotam, ses annonceurs et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation.

Tout achat et investissement comportent des risques pour l'utilisateur susceptibles de remettre en cause l'équilibre économique de son opération (mensualités, conditions d'assurance, vacance du bien, variation du loyer, impayés, revente, frais de gestion, charges de copropriété, changement de la fiscalité, risque de perte en capital lors de la revente…). L'utilisateur doit apprécier ses engagements tout en mesurant les risques fiscaux, financiers et juridiques au regard de sa situation financière et patrimoniale. Le non-respect des engagements ayant bénéficiés d'une aide (PTZ, TVA réduite, Pinel…) et/ou d'une subvention (Action Logement, 1% logement…) entraîne(nt) la perte du bénéfice des incitations fiscales et peu(ven)t être récupérables.

Les performances passées ne préjugent pas des performances futures.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.