Illustration (Leah Kelley / Pexels / ImmoPotam).

Louer Abordable, l'”amendement Coluche du logement”

Début 2022, le dispositif Louer Abordable va démarrer et sera une réponse pour permettre aux ménages les plus modestes de ne pas être marginalisé sur le marché du logement.

Le dispositif Cosse, qui est déjà en vigueur depuis 2017 mais qui ne connaît pas le succès espéré, a été corrigé par Emmanuelle Wargon. La ministre déléguée au Logement a revu sa copie pour proposer des incitations fiscales plus en adéquation avec les attentes du marché : si le propriétaire-bailleur s’engage à mettre son bien en location à des personnes dont les revenus sont plafonnés, il bénéficiera d’un avantage fiscal qui dépendra de la décote consentie sur le loyer et qui pourra être améliorée si la gestion est confiée à une agence immobilière sociale désignée par l’Etat. Pour rappel, le gouvernement espère idéalement tripler le nombre de conventions signées, qui s’élèvent à 110.000 en 2021.

C’est une réponse très concrète pour le logement des classes moyennes puisque cela incite des propriétaires privés à louer moins cher aux Français dont les ressources sont en-dessous de certains plafonds. […] J’appelle ça l”amendement Coluche du logement’ parce que d’une certaine manière c’est un acte de solidarité de la part du propriétaire qui est compensé par la fiscalité“, s’est félicitée Emmanuelle Wargon, la ministre déléguée en charge du Logement, à l’antenne de FranceInfo la semaine dernière. Ce dispositif entrera en application dès le 1er janvier 2022, durera jusqu’au 31 décembre 2024 et l’abattement fiscal sera transformé en crédit d’impôt.

CAFPI, courtier en prêt immobilier et rachat de crédits

ImmoPotam collecte ses données et délivre une analyse auprès des sources qu'il considère les plus sûres. Toutefois, l'utilisateur reste le seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ce contenu n'a aucune valeur contractuelle et ne constitue en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité d'ImmoPotam ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun. Ainsi, l'utilisateur devra tenir ImmoPotam, ses annonceurs et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation.

Tout achat et investissement comportent des risques pour l'utilisateur susceptibles de remettre en cause l'équilibre économique de son opération (mensualités, conditions d'assurance, vacance du bien, variation du loyer, impayés, revente, frais de gestion, charges de copropriété, changement de la fiscalité, risque de perte en capital lors de la revente…). L'utilisateur doit apprécier ses engagements tout en mesurant les risques fiscaux, financiers et juridiques au regard de sa situation financière et patrimoniale. Le non-respect des engagements ayant bénéficiés d'une aide (PTZ, TVA réduite, Pinel…) et/ou d'une subvention (Action Logement, 1% logement…) entraîne(nt) la perte du bénéfice des incitations fiscales et peu(ven)t être récupérables.

Les performances passées ne préjugent pas des performances futures.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.