Illustration (jorgegarciaargazkiak / Freepik / ImmoPotam).

Quelle est la meilleure exposition en immobilier ?

On rêve tous de s’offrir une place au soleil. Mais, en immobilier, ce genre de désir est souvent le plus onéreux. ImmoPotam vous explique pourquoi certaines expositions sont plus chères alors que l’appartement fait exactement la même superficie…

En immobilier : le prix, c’est le nerf de la guerre. Et il n’est pas déterminé au hasard, en fonction de la force du vent et du coefficient des marées, mais plutôt en fonction du soleil. Tout est une histoire d’offre et de demande et, en ce qui concerne l’exposition d’un bien immobilier, c’est surtout une histoire de demande. En effet, d’une région à l’autre, l’exposition d’un logement ne sera pas forcément mise en avant de la même manière. Aussi, le choix de l’étage n’est pas à prendre à la légère : plus on monte, plus on se rapproche du soleil et de sa luminosité.

Dans les régions au climat tempéré (tous les départements au-dessus de la Loire), il est d’usage que les biens immobiliers exposés Sud / Sud-Ouest soient les mieux valorisés car c’est l’exposition qui vous permettra de bénéficier de la plus forte luminosité, de midi jusqu’au coucher du soleil. En immobilier, c’est censé être l’exposition la plus prisée et donc la plus onéreuse. A moins d’être un vampire, le plus grand nombre rêve de soleil !

A l’inverse, dans le Sud de la France, l’argument du soleil est sans doute plus un obstacle qu’une valeur ajoutée dans la mesure où il est déjà bien souvent présent tout au long de l’année et qu’il peut faire très chaud en été au point de rendre son logement désagréable. Il n’est donc pas rare de voir dans ces régions une forte demande sur des appartements exposés Est (soleil du matin) avec la possibilité de bénéficier d’un coin d’ombre l’après-midi.

Pour celui qui cherche un compromis idéal, l’exposition Nord peut être la bonne affaire. On dit souvent que le plein Nord est l’orientation des artistes et la légende raconte que les ateliers de Pablo Picasso étaient orientés ainsi car c’est la luminosité qui varie le moins tout au long de la journée. Ni trop lumineux, ni trop sombres, les biens orientés plein Nord auront alors un prix de vente plus attractif car trop souvent décriés… D’ailleurs, on dit souvent qu’un rez-de-jardin plein Nord, “ce n’est pas bien“. Tout est relatif : ce n’est pas bien pour qui et pour quel budget ? Il y aura, certes, moins de demande mais le prix sera sûrement plus abordable (à l’achat mais aussi à la revente). Après des mois de confinement, est-ce qu’il ne vaut mieux pas un appartement en rez-de-jardin avec un peu de verdure en-face qu’un appartement mieux exposé mais sans extérieur ? Tout est une histoire de goûts, de budget et de volonté. Bien sûr qu’à choisir on préfèrerait tous un dernier étage, avec ascenseur, sans vis-à-vis et avec 50m² de terrasse mais ce bien là est excessivement rare et, surtout, excessivement coûteux…

Bien évidemment, avant de choisir un logement par rapport à des règles d’usages : demandez-vous vraiment ce qu’il vous plaît à vous. Certains voudront du soleil du matin car c’est agréable pour le petit déjeuner, d’autres préfèreront le soleil du soir pour bronzer et profiter d’un apéro en fin de journée. D’autres redouteront un appartement trop lumineux car pour travailler sur un ordinateur, ce n’est pas forcément ce qu’il y a de plus confortable. Alors, avant de choisir un logement par rapport à une grille de prix et des habitudes du marché, faites ce choix par rapport à vos propres goûts, sans écouter le conseil de maman pour cette fois ! Et si vraiment elle insiste pour un dernier étage avec une vue et du soleil, c’est peut-être le moment de lui demander de participer à l’effort financier…

Et si nous vous accompagnions dans votre projet ?

ImmoPotam collecte ses données et délivre une analyse auprès des sources qu'il considère les plus sûres. Toutefois, l'utilisateur reste le seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ce contenu n'a aucune valeur contractuelle et ne constitue en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité d'ImmoPotam ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun. Ainsi, l'utilisateur devra tenir ImmoPotam, ses annonceurs et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation.

Tout achat et investissement comportent des risques pour l'utilisateur susceptibles de remettre en cause l'équilibre économique de son opération (mensualités, conditions d'assurance, vacance du bien, variation du loyer, impayés, revente, frais de gestion, charges de copropriété, changement de la fiscalité, risque de perte en capital lors de la revente…). L'utilisateur doit apprécier ses engagements tout en mesurant les risques fiscaux, financiers et juridiques au regard de sa situation financière et patrimoniale. Le non-respect des engagements ayant bénéficiés d'une aide (PTZ, TVA réduite, Pinel…) et/ou d'une subvention (Action Logement, 1% logement…) entraîne(nt) la perte du bénéfice des incitations fiscales et peu(ven)t être récupérables.

Les performances passées ne préjugent pas des performances futures.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Guillaume Blanc

Fondateur d'ImmoPotam.com. Sujets de prédilection : neuf / VEFA, Pinel, PTZ, déficit foncier, Ile-de-France... Tous ses articles