Illustration (jcomp / Freepik / ImmoPotam).

La fiscalité, un motif pour déménager

Si la plupart des ménages cherchent un logement plus grand et plus vert, les propriétaires n’en demeurent pas moins attentifs aux impôts qu’ils payent dans leurs communes. Une hausse de la taxe foncière pourrait être une incitation au déménagement.

Dans un sondage réalisé conjointement par Poll & Roll avec la néo-agence immobilière Liberkeys, il apparaît que 67% des Français seraient prêts à changer de ville si la taxe foncière était amenée à augmenter sensiblement. Si seulement 58% des ménages sont soumis à la taxe foncière, il ne faut pas oublier que cet impôt à déjà énormément augmenté au cours des dix dernières années : l’Union Nationale des Propriétaires Immobiliers (UNPI) a noté une hausse de 28% alors que les loyers ont augmenté de 9,7% sur la même période et que l’inflation a grimpé de 8,9%. La suppression progressive de la taxe d’habitation a invité les maires à répercuter ce manque à gagner sur la taxe foncière alors que l’Etat s’est toujours engagé à couvrir ces recettes à l’euro près.

Par ailleurs, il apparaît que les questions liées à la sécurité (54%), l’environnement (33%) et la propreté (30%) sont des sujets de préoccupations majeurs qui ne doivent pas être négligés par les élus locaux, au risque de voir leurs habitants rêver de nouveaux horizons…

ImmoPotam collecte ses données et délivre une analyse auprès des sources qu'il considère les plus sûres. Toutefois, l'utilisateur reste le seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ce contenu n'a aucune valeur contractuelle et ne constitue en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité d'ImmoPotam ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun. Ainsi, l'utilisateur devra tenir ImmoPotam, ses annonceurs et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation.

Tout achat et investissement comportent des risques pour l'utilisateur susceptibles de remettre en cause l'équilibre économique de son opération (mensualités, conditions d'assurance, vacance du bien, variation du loyer, impayés, revente, frais de gestion, charges de copropriété, changement de la fiscalité, risque de perte en capital lors de la revente…). L'utilisateur doit apprécier ses engagements tout en mesurant les risques fiscaux, financiers et juridiques au regard de sa situation financière et patrimoniale. Le non-respect des engagements ayant bénéficiés d'une aide (PTZ, TVA réduite, Pinel…) et/ou d'une subvention (Action Logement, 1% logement…) entraîne(nt) la perte du bénéfice des incitations fiscales et peu(ven)t être récupérables.

Les performances passées ne préjugent pas des performances futures.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.