Illustration (MART PRODUCTION / Pexels / ImmoPotam).

France : portrait-robot des propriétaires en 2021

Dans son étude annuelle, l’INSEE dresse le profil des différents propriétaires en France. Il apparaît que les inégalités sont toujours manifestes en France et que nous ne sommes pas tous égaux face à la propriété.

Dans une étude publiée par l’Institut National de la Statistique et des Etudes Economiques (INSEE), il en ressort, en 2021, que 58,1% des ménages sont propriétaires en France et que les multi-propriétaires se partagent à eux seuls 74,1% du parc immobilier. Un ménage sur dix est multi-propriétaire avant ses quarante ans. Pour 75% des ménages, l’homme est le premier apporteur de ressources, ce qui peut s’expliquer par les inégalités salariales toujours persistantes dans la vie active. 67% des ménages sont propriétaires de leur résidence principale. Les multi-propriétaires possèdent 60,4% du parc immobilier et 3,5% des ménages possèdent la moitié des logements mis en location.

Un quart des ménages vivant en France sont propriétaires de plusieurs logements. Ces ménages multipropriétaires détiennent les deux tiers du parc de logements des particuliers. […] La propriété des logements en location est très concentrée : les ménages propriétaires d’au moins 5 logements représentent 3,5% des ménages, mais détiennent 50% des logements en location possédés par des particuliers. Ces ménages possèdent à eux seuls 37% des logements situés dans le centre des grandes villes, contre 24% sur l’ensemble du territoire“, remarque l’INSEE dans son portrait social de la France en 2021. Bref, pour être multi-propriétaire en France en 2021 : mieux vaut être un homme, âgé, en couple et vivant à Paris ou dans une grande agglomération.

Découvrez l’étude complète de l’INSEE

ImmoPotam collecte ses données et délivre une analyse auprès des sources qu'il considère les plus sûres. Toutefois, l'utilisateur reste le seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ce contenu n'a aucune valeur contractuelle et ne constitue en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité d'ImmoPotam ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun. Ainsi, l'utilisateur devra tenir ImmoPotam, ses annonceurs et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation.

Tout achat et investissement comportent des risques pour l'utilisateur susceptibles de remettre en cause l'équilibre économique de son opération (mensualités, conditions d'assurance, vacance du bien, variation du loyer, impayés, revente, frais de gestion, charges de copropriété, changement de la fiscalité, risque de perte en capital lors de la revente…). L'utilisateur doit apprécier ses engagements tout en mesurant les risques fiscaux, financiers et juridiques au regard de sa situation financière et patrimoniale. Le non-respect des engagements ayant bénéficiés d'une aide (PTZ, TVA réduite, Pinel…) et/ou d'une subvention (Action Logement, 1% logement…) entraîne(nt) la perte du bénéfice des incitations fiscales et peu(ven)t être récupérables.

Les performances passées ne préjugent pas des performances futures.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.