Illustration (Prachatai / Flickr).

Etats-Unis : Joe Biden lance un plan majeur en faveur de l’immobilier

Joe Biden a conscience qu’il manque 1,5 million de logements pour répondre à la demande des Américains. Pour y remédier, le président démocrate prépare un plan de relance pour les cinq prochaines années afin de freiner le phénomène inflationniste de l’immobilier.

Aux Etats-Unis, l’administration de Joe Biden remarque que la hausse des prix du logement d’aujourd’hui sont dus à des retards de fabrication accumulés depuis des années : moins de nouvelles maisons ont été construites au cours de la décennie qui a suivi la Grande Récession qu’au cours de n’importe quelle décennie depuis les années 1960, ce qui a limité l’offre de logements et n’a pas permis de suivre le rythme de la demande des ménages. Cette écart entre l’offre et la demande de logements s’est renforcé durant la pandémie, au point de recenser un besoin de 1,5 million de logements pour répondre à la demande de la population. Face à un marché sous tension entraînant de fortes hausses de prix aussi bien en 2020 (+9,1%) qu’en 2021 (+16,9%), le président démocrate prépare un plan pour venir en aide aux locataires de la classe moyenne en leur favorisant l’accès à la propriété. Son objectif est de favoriser massivement la construction de nouveaux logements pour désengorger le marché immobilier où la tension est très forte, aussi bien à l’achat qu’à la location. Dans le cadre de son plan d’action, Joe Biden entend récompenser les juridictions qui ont réformé les politiques de zonage et d’utilisation des terres, déployer de nouveaux mécanismes de financement pour construire et préserver davantage de logements là où il existe actuellement des lacunes de financement, étendre et améliorer les formes existantes de financement fédéral, veiller à ce qu’une plus grande partie de l’offre de maisons et d’autres logements appartenant aux pouvoirs publics aille à des propriétaires qui y vivront et travailler avec le secteur privé pour terminer cette année la construction du plus grand nombre de maisons neuves (depuis 2006).

Comme l’a déclaré le président Biden la semaine dernière, la lutte contre l’inflation est sa principale priorité économique. Aujourd’hui, le président Biden publie un plan d’action pour l’offre de logements afin d’alléger le fardeau des coûts liés au logement au fil du temps, en stimulant l’offre de logements de qualité dans chaque état. Son plan comprend des mesures législatives et administratives qui aideront à combler le déficit de l’offre de logements aux Etats-Unis en cinq ans, en commençant par la création et la préservation de centaines de milliers d’unités de logements abordables au cours des trois prochaines années. Lorsque ce plan est aligné sur d’autres politiques visant à réduire les coûts liés aux logements et à garantir leur abordabilité, telles que l’aide au loyer et l’aide au versement initial, la réduction de l’écart se traduira par des loyers plus abordables et une propriété plus accessible pour les Américains dans tous les états“, a précisé la Maison Blanche dans un communiqué de presse diffusé en début de semaine. A noter que le budget 2023 présenté par le président américain comprend des investissements dans l’offre de logements qui conduiraient à la production ou à la réhabilitation de 500.000 logements supplémentaires.

ImmoPotam collecte ses données et délivre une analyse auprès des sources qu'il considère les plus sûres. Toutefois, l'utilisateur reste le seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ce contenu n'a aucune valeur contractuelle et ne constitue en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité d'ImmoPotam ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun. Ainsi, l'utilisateur devra tenir ImmoPotam, ses annonceurs et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation.

Tout achat et investissement comportent des risques pour l'utilisateur susceptibles de remettre en cause l'équilibre économique de son opération (mensualités, conditions d'assurance, vacance du bien, variation du loyer, impayés, revente, frais de gestion, charges de copropriété, changement de la fiscalité, risque de perte en capital lors de la revente…). L'utilisateur doit apprécier ses engagements tout en mesurant les risques fiscaux, financiers et juridiques au regard de sa situation financière et patrimoniale. Le non-respect des engagements ayant bénéficiés d'une aide (PTZ, TVA réduite, Pinel…) et/ou d'une subvention (Action Logement, 1% logement…) entraîne(nt) la perte du bénéfice des incitations fiscales et peu(ven)t être récupérables.

Les performances passées ne préjugent pas des performances futures.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.