Illustration (eberhard grossgasteiger / Pexels / HomoPotam / ImmoPotam).

Vars (05) : Laurent Baffie va pouvoir construire son chalet

Laurent Baffie, qui souhaite faire construire son chalet alpin à Vars (Hautes-Alpes), s’est retrouvé embarqué dans sept années de procédures à cause de son voisin qui ne voulait pas perdre sa vue dégagée. Après toute cette attente, l’humoriste va bientôt pouvoir démarrer les travaux…

Habitué à fréquenter les pistes de ski dans la petite commune de Vars (Hautes-Alpes) depuis de longues années, Laurent Baffie y a acheté un terrain pour y construire un chalet de 179m². Sauf que pour Jérôme Hosszu, un voisin propriétaire de six chalets qu’il met en location, ce projet est loin d’être à son goût car il reproche à l’humoriste une construction qui viendrait gâcher sa vue et ôter son intimité dans ce cadre pourtant bucolique. Laurent Baffie, qui a déposé un permis de construire et qui a été accordé par le maire Jean-Pierre Boulet, se retrouve embarqué dans une procédure judiciaire avec son voisin qui a fait tout son possible pour que cette construction ne voit jamais le jour.

Jérôme Hosszu, qui assure que le permis de construire ne respecterait pas le Plan Local d’Urbanisme (PLU), a d’abord tenté un recours gracieux auprès des services municipaux puis saisi le tribunal administratif de Marseille. Si les juges ont admis que la consultation de l’architecte des Bâtiments de France était irrégulière, ils ont aussi noté que le permis de construire ne respectait pas le PLU car la route prévue pour relier le chalet ne disposait pas d’une aire de retournement. Ils ont alors annulé le permis de construire et ordonné au maire d’en délivrer un nouveau sous quatre mois. Une fois le nouveau permis de construire modifié et accordé par le maire de Vars, Jérôme Hosszu n’a pas pour autant abdiqué et a alors saisi la cour administrative d’appel de Marseille qui a validé le permis de construire et condamné ce voisin procédurier à 4.000€ d’amendes (la moitié pour Laurent Baffie, l’autre part pour la mairie). En dernier recours, Jérôme Hosszu a même saisi le Conseil d’Etat qui l’a débouté à son tour. Après sept ans de procédures administratives et judiciaires, Laurent Baffie va donc pouvoir commencer à construire sa résidence secondaire…

ImmoPotam collecte ses données et délivre une analyse auprès des sources qu'il considère les plus sûres. Toutefois, l'utilisateur reste le seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ce contenu n'a aucune valeur contractuelle et ne constitue en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité d'ImmoPotam ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun. Ainsi, l'utilisateur devra tenir ImmoPotam, ses annonceurs et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation.

Tout achat et investissement comportent des risques pour l'utilisateur susceptibles de remettre en cause l'équilibre économique de son opération (mensualités, conditions d'assurance, vacance du bien, variation du loyer, impayés, revente, frais de gestion, charges de copropriété, changement de la fiscalité, risque de perte en capital lors de la revente…). L'utilisateur doit apprécier ses engagements tout en mesurant les risques fiscaux, financiers et juridiques au regard de sa situation financière et patrimoniale. Le non-respect des engagements ayant bénéficiés d'une aide (PTZ, TVA réduite, Pinel…) et/ou d'une subvention (Action Logement, 1% logement…) entraîne(nt) la perte du bénéfice des incitations fiscales et peu(ven)t être récupérables.

Les performances passées ne préjugent pas des performances futures.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.