Illustration (Freepik / ImmoPotam).

Vers plus de transparence pour comparer les assurances-emprunteurs ?

Les banques, les assurances et les associations de consommateurs sont parvenus à un accord de principe pour permettre aux acquéreurs de mieux estimer le coût de leur assurance dans un prêt immobilier. Ils pourront ainsi mieux comparer les propositions sur huit ans.

Bien souvent, au moment de monter son financement, les acquéreurs sont obnubilés à l’idée d’obtenir le taux d’intérêt le plus bas et se montrent moins regardant sur tous les frais annexes (frais de dossier, frais d’assurance…). Or, dans un projet immobilier, c’est le coût global de l’opération qu’il faut évaluer. Pour permettre aux emprunteurs d’avoir tous les éléments pour comparer tous ces frais, parfois opaques ou peu compréhensibles pour le commun des mortels, le Comité Consultatif du Secteur Financier (CCSF), qui rassemble des établissements bancaires, des assureurs et des associations de consommateurs, annonce être parvenu à un accord sur la mise en place d’un nouvel outil de comparaison des contrats d’assurance de crédit immobilier sur une durée de huit ans.

Si les professionnels du monde bancaire et les assureurs se sont mis d’accord pour une transparence sur huit ans, cela correspond au délai moyen de détention d’un crédit en France puisque de nombreux ménages remboursent leurs prêts de manière anticipée comme un rachat de crédit par une banque. Toutefois, en fonction du projet de vie lié à un achat immobilier, l’emprunteur pourra être mieux alerté sur une assurance portant sur le capital initial (prime fixe) ou sur le capital restant dû (prime dégressive et variable)…

ImmoPotam collecte ses données et délivre une analyse auprès des sources qu'il considère les plus sûres. Toutefois, l'utilisateur reste le seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ce contenu n'a aucune valeur contractuelle et ne constitue en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité d'ImmoPotam ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun. Ainsi, l'utilisateur devra tenir ImmoPotam, ses annonceurs et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation.

Tout achat et investissement comportent des risques pour l'utilisateur susceptibles de remettre en cause l'équilibre économique de son opération (mensualités, conditions d'assurance, vacance du bien, variation du loyer, impayés, revente, frais de gestion, charges de copropriété, changement de la fiscalité, risque de perte en capital lors de la revente…). L'utilisateur doit apprécier ses engagements tout en mesurant les risques fiscaux, financiers et juridiques au regard de sa situation financière et patrimoniale. Le non-respect des engagements ayant bénéficiés d'une aide (PTZ, TVA réduite, Pinel…) et/ou d'une subvention (Action Logement, 1% logement…) entraîne(nt) la perte du bénéfice des incitations fiscales et peu(ven)t être récupérables.

Les performances passées ne préjugent pas des performances futures.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.