Illustration (Erik_Karits / Pixabay / ImmoPotam).

Une famille vit avec un poteau électrique au milieu de son jardin

Il y a deux ans, à Château-Gontier-sur-Mayenne (53), Michel Coadic décide de faire construire sa maison autour d’un poteau électrique. Pour cela, il demande à ce que le colonne soit déplacée juste après avoir obtenu le permis de construire. Aujourd’hui, le poteau est toujours là et la famille est presque installée…

En 2020, à Château-Gontier (Mayenne), Michel Coadic songe à faire construire une maison. Sur son terrain, il doit faire face à un immense poteau électrique bien installé. Si la situation aurait effrayé de nombreux acquéreurs, il se lance malgré tout dans l’aventure : il obtient son permis de construire et, dans le même temps, se rapproche d’Enedis pour que cette nuisance soit supprimée. Or, deux ans plus tard, si la maison est sortie de terre, le poteau est toujours là : la faute au manque de réactivité de ses voisins qui sont eux aussi concernés par cette modification et qui n’ont pas pris le temps de répondre favorablement au fournisseur d’électricité. En attendant, Michel Coadic est inquiet pour la sécurité de ses enfants et ne peut plus finir sa maison, que ce soit pour la dalle de sa terrasse, la plantation de son jardin ou même l’enduit en façade.

J’ai eu le permis de construire il y a deux ans. En même temps, j’ai fait la demande de déplacement d’ouvrage auprès d’Enedis. […] Deux ans, c’est long. Vous imaginez si le petit grimpe dessus ? C’est dangereux !“, peste Michel Coadic, le propriétaire de cette maison à Château-Gontier-sur-Mayenne, aux journalistes de Ouest-France. Du côté d’Enedis, bien que la situation soit délicate pour la famille impactée par cette verrue, on assure que le processus suit son cours et que le poteau devrait être retiré d’ici la fin du mois de septembre.

ImmoPotam collecte ses données et délivre une analyse auprès des sources qu'il considère les plus sûres. Toutefois, l'utilisateur reste le seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ce contenu n'a aucune valeur contractuelle et ne constitue en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité d'ImmoPotam ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun. Ainsi, l'utilisateur devra tenir ImmoPotam, ses annonceurs et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation.

Tout achat et investissement comportent des risques pour l'utilisateur susceptibles de remettre en cause l'équilibre économique de son opération (mensualités, conditions d'assurance, vacance du bien, variation du loyer, impayés, revente, frais de gestion, charges de copropriété, changement de la fiscalité, risque de perte en capital lors de la revente…). L'utilisateur doit apprécier ses engagements tout en mesurant les risques fiscaux, financiers et juridiques au regard de sa situation financière et patrimoniale. Le non-respect des engagements ayant bénéficiés d'une aide (PTZ, TVA réduite, Pinel…) et/ou d'une subvention (Action Logement, 1% logement…) entraîne(nt) la perte du bénéfice des incitations fiscales et peu(ven)t être récupérables.

Les performances passées ne préjugent pas des performances futures.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.