Illustration (sarayute-smalldog / Freepik / ImmoPotam).

Taxe foncière : une charge à ne pas négliger dans son budget

Depuis le 30 août pour les contribuables non mensualisés et à partir du 20 septembre pour les autres, le Trésor Public est en train d’annoncer quel sera le montant de la taxe foncière qui sera prélevé d’ici le 15 octobre 2021.

Devenir propriétaire ne se résume pas seulement à rembourser son crédit à la banque et payer ses charges de copropriété pour celui qui vit en appartement. D’ici le 15 octobre 2021, mieux vaut avoir prévu la taxe foncière dans son budget… Si les banques ont pour consigne de ne pas aller au-delà de 35% lorsqu’elles accordent un prêt immobilier, c’est pour s’assurer que le propriétaire aura un reste à vivre satisfaisant pour continuer à se nourrir, se vêtir, se divertir et payer ses impôts entre autres. Celui qui accède à la propriété ne doit donc pas oublier qu’un impôt lui est spécialement réservé pour répondre à l’entretien des infrastructures dans son département et sa commune : la taxe foncière. En fonction des villes, pour une surface équivalente, les écarts peuvent être significatifs, au point de varier du simple au quadruple. Pour éviter les mauvaises surprises, il vaut mieux prévoir en moyenne 10% de la valeur locative annuelle du bien.

Comme pour tout impôt où le contribuable n’est pas égal, il existe toujours certains aménagements. Pour les investisseurs, une partie de cette taxe foncière peut être récupérée pendant que l’autre partie (la taxe sur les ordures ménagères) est à présenter au locataire (et non pas toute la taxe foncière…). Pour les contribuables ayant réalisé des travaux cette année (agrandissement, garage, véranda, piscine…), que ce soit pour une résidence principale, une résidence secondaire ou un investissement locatif : une déclaration doit être déposée au centre des impôts fonciers dans les 90 jours suivant l’achèvement des travaux pour bénéficier d’une éventuelle exonération de deux ans de taxe foncière sur cette amélioration. Enfin, point non négligeable pour les personnes âgées de plus de 75 ans en 2021 : il est possible, sous conditions, d’être exonéré de la taxe foncière sur la résidence principale.

ImmoPotam collecte ses données et délivre une analyse auprès des sources qu'il considère les plus sûres. Toutefois, l'utilisateur reste le seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ce contenu n'a aucune valeur contractuelle et ne constitue en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité d'ImmoPotam ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun. Ainsi, l'utilisateur devra tenir ImmoPotam, ses annonceurs et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation.

Tout achat et investissement comportent des risques pour l'utilisateur susceptibles de remettre en cause l'équilibre économique de son opération (mensualités, conditions d'assurance, vacance du bien, variation du loyer, impayés, revente, frais de gestion, charges de copropriété, changement de la fiscalité, risque de perte en capital lors de la revente…). L'utilisateur doit apprécier ses engagements tout en mesurant les risques fiscaux, financiers et juridiques au regard de sa situation financière et patrimoniale. Le non-respect des engagements ayant bénéficiés d'une aide (PTZ, TVA réduite, Pinel…) et/ou d'une subvention (Action Logement, 1% logement…) entraîne(nt) la perte du bénéfice des incitations fiscales et peu(ven)t être récupérables.

Les performances passées ne préjugent pas des performances futures.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.