Illustration (DR / Crédit Mutuel).

Prêt immobilier : le Crédit Mutuel supprime le questionnaire de santé

Pour ses clients les plus fidèles, le Crédit Mutuel renonce au questionnaire de santé lors de la souscription d’un prêt immobilier pour une résidence principale. Cette annonce entrera en application dès le 1er décembre.

Les clients qui ont souscrit un prêt immobilier pour leur résidence principale avec le Crédit Mutuel peuvent avoir le sourire aujourd’hui. La banque mutualiste vient d’annoncer une mesure qui devrait faire grand bruit sur le marché du prêt immobilier : dorénavant, pour bénéficier d’une assurance-emprunteur pour sa résidence principale, le questionnaire de santé et les formalités médicales qui étaient auparavant demandées seront supprimées au 1er décembre 2021. Pour bénéficier de cette mesure, il faut avoir domicilié ses revenus principaux au Crédit Mutuel depuis sept ans et cela s’applique sur un montant assuré jusqu’à 500.000 euros par emprunteur (âgé de 62 ans au maximum). De même, les clients éligibles à cette nouvelle mesure et qui sont déjà titulaires d’une assurance-emprunteur avec le Crédit Mutuel verront eux aussi leur surprime ou exclusion supprimée au 1er décembre.

Il y a une grande inégalité aujourd’hui : quand vous êtes malade, vous avez la double peine. C’est-à-dire que vous êtes non seulement malade et on vous fait payer plus cher votre assurance-emprunteur pour l’accès à la résidence principale. […] Nous supprimons le questionnaire de santé. C’est-à-dire que la clé de tout, c’est que votre santé est votre affaire : nous la protégeons, nous la respectons, il y a un secret médical. Il y a une intimité personnelle, une pudeur aussi souvent. Il n’y a pas de raison que cinq ans après un cancer on vienne vous chercher inlassablement et vous poser des questions“, a constaté Nicolas Théry, le président du Crédit Mutuel, sur le plateau de BFM Business ce mardi. Cette mesure devrait représenter un manque à gagner de 70 millions d’euros chaque année pour la banque qui donne le la.

ImmoPotam collecte ses données et délivre une analyse auprès des sources qu'il considère les plus sûres. Toutefois, l'utilisateur reste le seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ce contenu n'a aucune valeur contractuelle et ne constitue en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité d'ImmoPotam ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun. Ainsi, l'utilisateur devra tenir ImmoPotam, ses annonceurs et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation.

Tout achat et investissement comportent des risques pour l'utilisateur susceptibles de remettre en cause l'équilibre économique de son opération (mensualités, conditions d'assurance, vacance du bien, variation du loyer, impayés, revente, frais de gestion, charges de copropriété, changement de la fiscalité, risque de perte en capital lors de la revente…). L'utilisateur doit apprécier ses engagements tout en mesurant les risques fiscaux, financiers et juridiques au regard de sa situation financière et patrimoniale. Le non-respect des engagements ayant bénéficiés d'une aide (PTZ, TVA réduite, Pinel…) et/ou d'une subvention (Action Logement, 1% logement…) entraîne(nt) la perte du bénéfice des incitations fiscales et peu(ven)t être récupérables.

Les performances passées ne préjugent pas des performances futures.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.