Illustration (jcomp / Freepik / ImmoPotam).

Nature & calme : les deux critères pour quitter le monde urbain

Pour Drimki / BVA, 32% des personnes vivant en milieu urbain sont prêtes à s’installer à la campagne si elles peuvent profiter d’un jardin ou d’un accès direct à la nature.

Depuis 2020 et les vagues de confinements, il apparaît que de plus en plus de familles ont fait le choix de quitter les agglomérations pour s’installer en province. Derrière ce choix de vie, Drimki et BVA, dans leur dernière étude, se sont intéressés aux critères qui pourraient inciter les habitants des villes à venir s’installer à la campagne. Il apparaît que s’ils devaient quitter le milieu urbain pour un cadre rural, avoir un jardin ou un accès direct à la nature serait le premier critère (32%), devançant un cadre de vie plus calme (28%), des prix de l’immobilier plus attractifs (21%) ou bénéficier d’un logement plus grand (20%).

Les deux dernières années qui viennent de s’écouler et les confinements à répétition ont pour beaucoup de Français été un élément déclencheur pour changer de vie. L’envie de nature et de calme, l’accès à un jardin, avoir un logement plus grand ou encore vivre dans un cadre moins pollué sont des critères importants qui pousseraient un citadin à quitter la ville pour s’installer dans une commune rurale. Bénéficier de prix de l’immobilier moins élevés est également un élément important qui les convaincrait de changer de lieu de vie“, précise Olivier Colcombet, président de Digit RE Group et porte-parole de Drimki, dans une étude réalisée conjointement avec BVA. Dans cette même étude, il en ressort que 44% des personnes ayant un projet immobilier dans les douze mois cherchent à acquérir leur premier logement.

ImmoPotam collecte ses données et délivre une analyse auprès des sources qu'il considère les plus sûres. Toutefois, l'utilisateur reste le seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ce contenu n'a aucune valeur contractuelle et ne constitue en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité d'ImmoPotam ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun. Ainsi, l'utilisateur devra tenir ImmoPotam, ses annonceurs et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation.

Tout achat et investissement comportent des risques pour l'utilisateur susceptibles de remettre en cause l'équilibre économique de son opération (mensualités, conditions d'assurance, vacance du bien, variation du loyer, impayés, revente, frais de gestion, charges de copropriété, changement de la fiscalité, risque de perte en capital lors de la revente…). L'utilisateur doit apprécier ses engagements tout en mesurant les risques fiscaux, financiers et juridiques au regard de sa situation financière et patrimoniale. Le non-respect des engagements ayant bénéficiés d'une aide (PTZ, TVA réduite, Pinel…) et/ou d'une subvention (Action Logement, 1% logement…) entraîne(nt) la perte du bénéfice des incitations fiscales et peu(ven)t être récupérables.

Les performances passées ne préjugent pas des performances futures.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.