Illustration (PokeyArt / Pixabay / ImmoPotam).

F.Parly et E.Wargon ont inauguré des logements sociaux à Saint-Mandé

Florence Parly (ministre des Armées) et Emmanuelle Wargon (ministre déléguée du Logement) ont inauguré ce vendredi un immeuble HLM de 120 logements à Saint-Mandé (Val-de-Marne), en présence de Julien Weil (maire LR) et Cyril Trétout (architecte). La moitié des appartements est réservée à des familles de militaires, l’autre moitié est présentée à des personnes prioritaires de l’Etat et de la commune.

Saint-Mandé, ville cossue du Val-de-Marne (94) où le prix au mètre-carré est parmi les plus élevés du département, fait partie des plus mauvais élèves en matière de logements sociaux puisqu’on n’en recense que 11% là où la loi relative à la Solidarité et au Renouvellement Urbains (SRU) en espère 25% d’ici 2025. Emmanuelle Wargon, ministre déléguée au Logement, connaît particulièrement bien cette ville pour y vivre à titre personnel et pour avoir pointé du doigt la politique de Julien Weil, maire Les Républicains de la commune, lui reprochant de ne pas en faire assez pour la mixité sociale. Inévitablement, cette construction, dont le projet global est estimé à 22 millions d’euros, est plus que symbolique pour les membres du gouvernement puisque l’inauguration permet à Emmanuelle Wargon de rappeler à l’ordre les maires refusant de construire des HLM tandis que Florence Parly compte beaucoup sur ce plan pour améliorer la qualité de vie des familles de militaires. Dans ce cadre, entre 2018 et 2021, 660 logements ont été commandés et 415 ont déjà été livrés (dont 120 à Saint-Mandé).

Ces logements modernes et basse consommation ont pu être construits sur un terrain mis à disposition par le ministère des Armées. Soixante de ces appartements sont destinés à des militaires : disponibles en permanence pour nous protéger, nous leur devons des logements accessibles et décents“, a souligné Florence Parly, la ministre des Armées, sur son compte Twitter vendredi. Ces bâtiments de briques sont situés dans un cadre idyllique, juste en-face du bois de Vincennes et du lac Daumesnil, à la place d’anciens bâtiments désaffectés de l’hôpital d’instruction des armées Bégin. Par la suite, une crèche d’une cinquantaine de places doit être inaugurée en 2023.

ImmoPotam collecte ses données et délivre une analyse auprès des sources qu'il considère les plus sûres. Toutefois, l'utilisateur reste le seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ce contenu n'a aucune valeur contractuelle et ne constitue en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité d'ImmoPotam ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun. Ainsi, l'utilisateur devra tenir ImmoPotam, ses annonceurs et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation.

Tout achat et investissement comportent des risques pour l'utilisateur susceptibles de remettre en cause l'équilibre économique de son opération (mensualités, conditions d'assurance, vacance du bien, variation du loyer, impayés, revente, frais de gestion, charges de copropriété, changement de la fiscalité, risque de perte en capital lors de la revente…). L'utilisateur doit apprécier ses engagements tout en mesurant les risques fiscaux, financiers et juridiques au regard de sa situation financière et patrimoniale. Le non-respect des engagements ayant bénéficiés d'une aide (PTZ, TVA réduite, Pinel…) et/ou d'une subvention (Action Logement, 1% logement…) entraîne(nt) la perte du bénéfice des incitations fiscales et peu(ven)t être récupérables.

Les performances passées ne préjugent pas des performances futures.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.