Illustration (13107714 / Pixabay / ImmoPotam).

Après MaPrimeRénov’, Emmanuelle Wargon songe à MaPrimeAdapt’

Face au succès de MaPrimeRénov’, le gouvernement pourrait décliner ce dispositif pour adapter les logements au vieillissement de la population grâce à MaPrimeAdapt’.

Si MaPrimeRénov’ est un véritable succès en 2021, puisqu’elle s’adresse à la très large majorité des propriétaires de résidences principales, elle pourrait être déclinée dans les premiers jours de 2022. Le chef du gouvernement, Jean Castex, a missionné Emmanuelle Wargon pour qu’elle propose un dispositif permettant à nos aînés de continuer à vieillir tout en restant le plus longtemps possible chez eux. La ministre déléguée au Logement a annoncé vouloir conserver l’esprit de MaPrimeRénov’ pour la mettre au service des seniors en rendant leurs logements plus fonctionnels avec MaPrimeAdapt’. Par ailleurs, il convient de noter qu’il est obligatoire depuis janvier 2021 de construire des logements neufs plus adaptés et accessibles à l’usage des seniors.

Comme pour MaPrimeRénov’, MaPrimeAdapt’ se basera sur les revenus des ménages (avec une dégressivité) et tous les propriétaires pourront être concernés. Ces deux aides pourraient même être cumulables entre elles. Toutefois, au regard du timing et des enjeux présidentiels en 2022, le gouvernement ne devra pas tarder s’il veut que cette mesure voit le jour…

ImmoPotam collecte ses données et délivre une analyse auprès des sources qu'il considère les plus sûres. Toutefois, l'utilisateur reste le seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ce contenu n'a aucune valeur contractuelle et ne constitue en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité d'ImmoPotam ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun. Ainsi, l'utilisateur devra tenir ImmoPotam, ses annonceurs et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation.

Tout achat et investissement comportent des risques pour l'utilisateur susceptibles de remettre en cause l'équilibre économique de son opération (mensualités, conditions d'assurance, vacance du bien, variation du loyer, impayés, revente, frais de gestion, charges de copropriété, changement de la fiscalité, risque de perte en capital lors de la revente…). L'utilisateur doit apprécier ses engagements tout en mesurant les risques fiscaux, financiers et juridiques au regard de sa situation financière et patrimoniale. Le non-respect des engagements ayant bénéficiés d'une aide (PTZ, TVA réduite, Pinel…) et/ou d'une subvention (Action Logement, 1% logement…) entraîne(nt) la perte du bénéfice des incitations fiscales et peu(ven)t être récupérables.

Les performances passées ne préjugent pas des performances futures.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.