Illustration (Freepik / ImmoPotam).

Village olympique (93) : les promoteurs doivent s’adapter

A l’été 2024, les yeux du monde entier seront braqués sur Paris et sa banlieue à l’occasion des Jeux Olympiques. Pour accueillir tous les athlètes et leurs accompagnants, le village olympique doit sortir de terre en Seine-Saint-Denis. Si tout retard sur ce chantier est exclu, les promoteurs mettent tout en œuvre pour être certains de respecter les délais.

Si la dernière finale de la Ligue des Champions organisée ce week-end au Stade de France (Seine-Saint-Denis) apparaît comme un fiasco dans le monde entier, les prochains Jeux Olympiques à Paris en 2024 ne peuvent être qu’un franc succès. Pour cela, afin d’accueillir les 14.000 athlètes attendus pour cet évènement planétaire, ainsi que leurs entourages, un chantier titanesque réparti sur cinquante-deux hectares, sous le contrôle de la SOciété de LIvraison DEs Ouvrages olympiques (SOLIDEO), est en cours de réalisation en s’étendant sur trois communes de Seine-Saint-Denis (Saint-Denis, Saint-Ouen et L’Ile-Saint-Denis). D’ici fin 2023, pour permettre aux athlètes de prendre leurs marques début 2024, 2.035 logements familiaux, 621 logements spécifiques, une résidence étudiante, deux parcs (pour 3,8 hectares), deux groupes scolaires, un gymnase réhabilité et agrandi, 117.000m² de bureaux (en plus de deux immeubles), 3.850m² de commerces, deux crèches (pour une soixantaine de berceaux), un pôle de loisirs nautiques, une cité des arts et un hôtel de 115 chambres doivent être opérationnels. Si aucun retard ne peut être toléré et que la SOLIDEO doit veiller au respect de son budget (3,8 milliards d’euros), les promoteurs, à l’image d’Icade, d’Eiffage, de Vinci et de Nexity, doivent s’adapter aussi bien à l’envolée des coûts des matières premières (acier, béton, bois…) qu’aux délais d’approvisionnement.

Stocker plus de matériaux que prévu pour pas ne pas être en manque“, prévient Emmanuel Desmaizières, le directeur général d’Icade Promotion, dans Le Figaro. Une fois les Jeux Olympiques terminés, ce village des athlètes sera légèrement réaménagé pour permettre aux familles de prendre possession de ces lieux.

ImmoPotam collecte ses données et délivre une analyse auprès des sources qu'il considère les plus sûres. Toutefois, l'utilisateur reste le seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ce contenu n'a aucune valeur contractuelle et ne constitue en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité d'ImmoPotam ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun. Ainsi, l'utilisateur devra tenir ImmoPotam, ses annonceurs et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation.

Tout achat et investissement comportent des risques pour l'utilisateur susceptibles de remettre en cause l'équilibre économique de son opération (mensualités, conditions d'assurance, vacance du bien, variation du loyer, impayés, revente, frais de gestion, charges de copropriété, changement de la fiscalité, risque de perte en capital lors de la revente…). L'utilisateur doit apprécier ses engagements tout en mesurant les risques fiscaux, financiers et juridiques au regard de sa situation financière et patrimoniale. Le non-respect des engagements ayant bénéficiés d'une aide (PTZ, TVA réduite, Pinel…) et/ou d'une subvention (Action Logement, 1% logement…) entraîne(nt) la perte du bénéfice des incitations fiscales et peu(ven)t être récupérables.

Les performances passées ne préjugent pas des performances futures.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.