Illustration (jeanlouisservais / Pixabay / ImmoPotam).

2021 : les banques réclament en moyenne 13% d’apport supplémentaire

Bien que les taux des crédits immobiliers soient au plus bas, les banques veulent jouer la carte de la sécurité en s’engageant avec des clients qui sont capables d’épargner en présentant un bel apport pour financer leur projet.

Si les taux des crédits immobiliers n’ont jamais été aussi bas, les banques se montrent malgré tout plus drastiques pour choisir leurs (futurs) clients. En effet, pour avoir une chance de voir sa demande acceptée, les acquéreurs doivent de plus en plus faire appel à leur épargne alors que le coût de l’argent n’a jamais été aussi bon marché. En moyenne en France, il faut désormais présenter un apport de près de 30.000 euros pour recevoir le soutien financier de la banque. S’il s’agit d’un montant national moyen, les disparités sont très élevées entre les régions : en Ile-de-France, il faut présenter un apport moyen inférieur à 86.000€ (+39,5% en un an) là où 23.000€ seront suffisants dans les Hauts-de-France.

Le niveau de l’apport personnel s’élève de plus en plus rapidement (+13,8% sur les neuf premiers mois de 2021, en glissement annuel, après +11,3% en 2020). Et cette progression concerne toutes les catégories d’emprunteurs, quel que soit le niveau de leurs revenus par exemple. Grâce à des conditions de crédit exceptionnelles et en dépit de la hausse des prix des logements qui se poursuit, l’indicateur de solvabilité de la demande se maintient à haut niveau, après la remontée en dents de scie constatée depuis le début de 2019 : il rejoint ainsi progressivement les niveaux élevés constatés au milieu des années 2010“, confirme L’Observatoire Caution Logement dans sa récente publication. Malgré cela, il ne faut pas oublier que plus de 80 % des emprunteurs bénéficient des crédits à des taux inférieurs à l’inflation et qu’il peut être judicieux de jongler avec son épargne…

Optimisez votre épargne

ImmoPotam collecte ses données et délivre une analyse auprès des sources qu'il considère les plus sûres. Toutefois, l'utilisateur reste le seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ce contenu n'a aucune valeur contractuelle et ne constitue en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité d'ImmoPotam ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun. Ainsi, l'utilisateur devra tenir ImmoPotam, ses annonceurs et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation.

Tout achat et investissement comportent des risques pour l'utilisateur susceptibles de remettre en cause l'équilibre économique de son opération (mensualités, conditions d'assurance, vacance du bien, variation du loyer, impayés, revente, frais de gestion, charges de copropriété, changement de la fiscalité, risque de perte en capital lors de la revente…). L'utilisateur doit apprécier ses engagements tout en mesurant les risques fiscaux, financiers et juridiques au regard de sa situation financière et patrimoniale. Le non-respect des engagements ayant bénéficiés d'une aide (PTZ, TVA réduite, Pinel…) et/ou d'une subvention (Action Logement, 1% logement…) entraîne(nt) la perte du bénéfice des incitations fiscales et peu(ven)t être récupérables.

Les performances passées ne préjugent pas des performances futures.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.