Illustration (Jacques Paquier / Flickr).

Logement : le programme de Valérie Pécresse (Les Républicains)

Candidate à la prochaine élection présidentielle, Valérie Pécresse (Les Républicains) entend favoriser la France des propriétaires avec plus de constructions de logements neufs, un PTZ mieux distribué sur l’ensemble du territoire, une rénovation du parc existant et des mesures plus contraignantes dans les logements sociaux.

Pour Valérie Pécresse (Les Républicains), la France doit être une France de propriétaires et il faut la protéger. Si elle est élue présidente de la République, elle souhaite exclure du logement social les fauteurs de troubles et les personnes condamnées pour trafic et violence, instaurer une relation donnant-donnant avec les bailleurs sociaux où les aides à la rénovation seront obtenues en contrepartie de l’expulsion des fauteurs de troubles, expulser les squatteurs de logements, ne pas verser d’allocations logement et familiales avant 5 ans de résidence légale (pour mettre fin à l’immigration incontrôlée), développer des logements adaptés pour favoriser l’autonomie des personnes âgées, déployer la fibre sur 100% du territoire (début 2024), voir une France des propriétaires avec 500.000 logements neufs ou rénovés chaque année, généraliser le Prêt à Taux Zéro (PTZ) sur tout le territoire pour aider les Français à acheter leur premier logement, mettre en place une caution solidaire pour les travailleurs exclus du prêt bancaire (CDD, intérim…), simplifier les procédures pour les grands projets, réduire les recours en matière d’urbanisme, apporter plus de justice dans l’attribution des logements sociaux (avec la priorité pour les travailleurs de première ligne) et mettre plus de mobilité dans les logements sociaux avec un bail de six ans renouvelable pour les nouveaux locataires.

Pour assurer une vraie mixité dans les quartiers, nous plafonnerons à 30% la part des logements très sociaux dans les communes et nous donnerons aux maires davantage de pouvoir dans l’attribution des logements sociaux“, prévient Valérie Pécresse, candidate à l’élection présidentielle 2022 avec Les Républicains, dans son programme de campagne. Par ailleurs, elle souhaite en finir avec les passoires énergétiques en doublant le nombre de logements rénovés.

La question du logement par Valérie Pécresse (Les Républicains)

ImmoPotam collecte ses données et délivre une analyse auprès des sources qu'il considère les plus sûres. Toutefois, l'utilisateur reste le seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ce contenu n'a aucune valeur contractuelle et ne constitue en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité d'ImmoPotam ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun. Ainsi, l'utilisateur devra tenir ImmoPotam, ses annonceurs et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation.

Tout achat et investissement comportent des risques pour l'utilisateur susceptibles de remettre en cause l'équilibre économique de son opération (mensualités, conditions d'assurance, vacance du bien, variation du loyer, impayés, revente, frais de gestion, charges de copropriété, changement de la fiscalité, risque de perte en capital lors de la revente…). L'utilisateur doit apprécier ses engagements tout en mesurant les risques fiscaux, financiers et juridiques au regard de sa situation financière et patrimoniale. Le non-respect des engagements ayant bénéficiés d'une aide (PTZ, TVA réduite, Pinel…) et/ou d'une subvention (Action Logement, 1% logement…) entraîne(nt) la perte du bénéfice des incitations fiscales et peu(ven)t être récupérables.

Les performances passées ne préjugent pas des performances futures.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.