Illustration (Jo Kassis / Pexels / ImmoPotam).

Paris : l’UNESCO souhaite préserver les bords de Seine

L’UNESCO a clairement fait savoir à la mairie de Paris que la zone tampon qu’elle proposait pour préserver les berges de Seine (classées au patrimoine mondial) n’était pas acceptable. La multiplication de gratte-ciels dans la capitale est clairement visée…

Si les berges de Seine sont inscrites au patrimoine mondial de l’humanité depuis 1991, cela sous-entend que ce périmètre de 367 hectares (allant du port de Grenelle à l’île Saint-Louis) soit protégé par l’Organisation des Nations Unies pour l’Education, la Science et la Culture (UNESCO). Selon Le Canard Enchaîné, la mairie de Paris aurait sollicité l’ONU pour redessiner les contours de la zone tampon qui sert à préserver les bords de Seine. Mais face aux approximations de ce nouveau secteur et pour ne pas dénaturer le patrimoine, l’UNESCO a préféré ne pas approuver les modifications mineures, souhaitant conserver la valeur universelle et exceptionnelle des bords de Seine.

En d’autres termes, si l’UNESCO souhaite sauvegarder les bords de Seine, elle redoute surtout de voir apparaître de trop nombreux projets qui pourraient dénaturer les alentours de ce patrimoine mondial, visant indirectement le projet de la tour Triangle (Paris XVe) dont le chantier est annoncé pour la fin de l’année et qui aurait bénéficié de ce nouveau tracé. Redessiner la zone tampon est une pratique bien connue entre la mairie de Paris et l’UNESCO puisque Bertrand Delanoë, alors maire de Paris (2001-2014), avait déjà tenté en 2006 le même stratagème, juste avant que le projet de la tour Triangle n’apparaisse… Avant toute modification, l’ONU souhaite qu’un plan de gestion soit bien préparé : son objectif étant d’avoir la garantie que le secteur ne soit pas dévasté une fois le label obtenu.

ImmoPotam collecte ses données et délivre une analyse auprès des sources qu'il considère les plus sûres. Toutefois, l'utilisateur reste le seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ce contenu n'a aucune valeur contractuelle et ne constitue en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité d'ImmoPotam ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun. Ainsi, l'utilisateur devra tenir ImmoPotam, ses annonceurs et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation.

Tout achat et investissement comportent des risques pour l'utilisateur susceptibles de remettre en cause l'équilibre économique de son opération (mensualités, conditions d'assurance, vacance du bien, variation du loyer, impayés, revente, frais de gestion, charges de copropriété, changement de la fiscalité, risque de perte en capital lors de la revente…). L'utilisateur doit apprécier ses engagements tout en mesurant les risques fiscaux, financiers et juridiques au regard de sa situation financière et patrimoniale. Le non-respect des engagements ayant bénéficiés d'une aide (PTZ, TVA réduite, Pinel…) et/ou d'une subvention (Action Logement, 1% logement…) entraîne(nt) la perte du bénéfice des incitations fiscales et peu(ven)t être récupérables.

Les performances passées ne préjugent pas des performances futures.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.